La FHF renouvelle au nouveau ministre sa demande d’une Convention citoyenne pour la santé

Santé

Après la nomination du nouveau ministre des Solidarités et de la Santé, la FHF réitère sa proposition d’organiser un débat participatif sur le système de santé.

Dès l’annonce du départ d’Agnès Buzyn de son poste de ministre des Solidarités et de la Santé le 16 février et de son remplacement immédiat par Olivier Véran, la Fédération hospitalière de France (FHF) a réitéré son appel à l’organisation d’une Convention citoyenne pour la Santé. La Fédération invite le nouveau ministre a s’engager résolument pour l’organisation d’une telle convention.

« Il apparaît aujourd’hui indispensable de sortir de l’ “ entre-soi ” des experts et d’impliquer réellement les concitoyens sur les sujets de la santé, qui préoccupent de plus en plus les Français », estime la FHF. La Fédération considère comme « primordiale » la mise en place de véritables mesures structurelles, pour aller au-delà des simples propositions d’urgence annoncées récemment par le gouvernement. Et « seule l’organisation rapide d’une Convention citoyenne pour la Santé sera à même de faire émerger des solutions de fond aptes à consolider la confiance que les Français portent à leur système de santé », plaide-t-elle. La  FHF préconise de l’organiser sur le modèle de la Convention citoyenne pour le climat, qui se réunit depuis plusieurs mois au Conseil économique, social et environnemental (Cese).

La FHF veut donc convaincre le nouveau ministre des Solidarités et de la Santé de prendre part, « le plus rapidement possible », à la mise en place de ce débat participatif. Dans l’esprit de la Fédération, celui-ci devra rassembler experts (sociologues, économistes…), élus nationaux et locaux, professionnels (de santé et du médico-social, de l’hôpital comme de la ville), « mais aussi et surtout citoyens français, pour permettre de bâtir ensemble l’avenir du système de soins français ».

Posté le par

Recommander cet article