Didier Guillaume (PS) : des sous-préfectures fermeront peut-être

Sécurité

Le vice-président (PS) du Sénat et président du conseil général de la Drôme Didier Guillaume a estimé que des sous-préfectures devraient peut-être fermer pour lutter contre les doublons dans l’action de l’État et des départements.

« Il faudra peut-être que certaines sous-préfectures soient fermées (…) », a-t-il déclaré sur Europe 1. « Nous disons que dans les territoires il y a des fonctions exercées par l’État et le département, sur le social, la jeunesse, le sport… Ce sont des doublons qui coûtent cher : il faut donner plus de pouvoir aux collectivités et que l’État retourne à ses fonctions régaliennes », a-t-il poursuivi.

« Les départements n’ont plus les moyens de financer l’aide aux personnes âgées (APA) ni le revenu de solidarité active (RSA) « , a-t-il ajouté. « Il faut que nous ayons la possibilité d’emprunter pour investir ».

Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls avait exclu mardi 31 juillet tout « statu quo » sur l’implantation des quelque 240 sous-préfectures implantées sur le territoire national. Hors secteurs prioritaires (éducation, police, justice, gendarmerie), Matignon a fixé un objectif de réduction de 2,5 % des effectifs de l’État d’ici 2015.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum