Trois communes expérimentent les livraisons de nuit

Sécurité

Paris, Lyon et Orléans expérimentent la charte « Certibruit », qui favorise les livraisons nocturnes respectueuses des riverains. Une fois validée, la charte pourra être utilisée dans d’autres communes.

Les livraisons, tard le soir ou au petit matin, sont à l’origine de plaintes croissantes des habitants de centre-ville. Pourtant, elles permettent de limiter la circulation des camions aux heures de pointe, et de diminuer les émissions de gaz à effet de serre. Depuis début avril et jusqu’à fin juillet, dix commerces pilotes testent les livraisons nocturnes « silencieuses », à Paris, Lyon et Orléans.

Cette expérimentation doit permettre de valider une nouvelle charte, « Certibruit », qui engage les magasins signataires dans un plan de prévention des nuisances sonores. Ce plan prévoit l’utilisation de matériel silencieux (transport et manutention des marchandises), l’aménagement de la voirie et du stationnement aux abords des sites de livraison (abaissement de trottoirs, rampes d’accès…), la formation et la sensibilisation du personnel, ainsi que la gestion des éventuelles plaintes de riverains par un service téléphonique indépendant (géré par le Centre d’information et de documentation sur le bruit).
 

Engager un dialogue avec les collectivités

Par la suite, la charte permettra aux commerces qui la respecteront d’obtenir un label. La conformité aux engagements sera vérifiée périodiquement : le label sera retiré aux magasins qui occasionneront des nuisances sonores répétées. À Paris, les enseignes qui participent à l’expérimentation se sont appuyées sur le label pour engager le dialogue avec les élus des mairies d’arrondissement. Objectifs : définir comment adapter la voirie et améliorer la disponibilité des aires de stationnement.

La charte a été élaborée par l’association « Certibruit », fondée par le Centre d’information et de documentation sur le bruit (CIDB), avec le Cemafroid qui audite et évalue les sites-pilotes, et le Laboratoire national de métrologie et d’essais (LNE) qui réalise les mesures acoustiques. Un travail de plus d’un an, avec de nombreux partenaires : professionnels de la logistique (distributeurs, transporteurs…), représentants des collectivités (mairie de Paris, Grand Lyon, préfecture de police de Paris, région Île-de-France..), associations, centres d’étude…

 

Marie Gasnier

L’expérimentation est menée avec quatre enseignes (Carrefour Market, Casino, Mc Donald’s et Sephora).

Ainsi, Carrefour effectue ses livraisons avec des camions qui émettent moins de 60 décibels (un niveau équivalent à celui d’une conversation). Les transpalettes et chariots sont équipés de roues qui absorbent les chocs et les vibrations, et le sol est recouvert en résine, pour limiter le bruit des roues.

Un faux-plafond isole les zones de livraison du magasin des appartements situés dans l’immeuble. Le personnel apprend à conduire silencieusement, à manipuler le matériel avec précaution, est incité à couper la radio…

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum