Situation et modalités de classement dans un cadre d'emplois d'un ressortissant de l'UE

Statut

L’arrêt du Conseil d’État du 27 juin 2018, requête n° 405783, est relatif à la situation et aux modalités de classement dans un cadre d’emplois d’un ressortissant de l’Union européenne.

Dans le cadre de la première nomination dans un cadre d’emplois d’un ressortissant de l’Union européenne ou d’un autre État partie à l’accord sur l’espace économique européen, lorsque le personnel de l’administration à laquelle il appartenait est normalement régi par les stipulations d’un contrat de droit privé, les services accomplis sont pris en compte en mettant en œuvre, conformément au décret n° 2003-673 du 22 juillet 2003, les règles applicables aux fonctionnaires dans le cadre d’emplois d’accueil dès lors que l’agent justifie d’un contrat de travail de droit privé en durée indéterminée ou durée déterminée renouvelable sans limite.

 

Texte de référence : Conseil d’État, 3e – 8e chambres réunies, 27 juin 2018, n° 405783

L'analyse des spécialistes

  • Maîtrise des dépenses de fonctionnement des collectivités locales : quel avenir pour les “contrats de Cahors” ? Finances locales

    Maîtrise des dépenses de fonctionnement des collectivités locales : quel avenir pour les “contrats de Cahors” ?

    12/05/21
    Est-ce qu'une deuxième vague de contractualisation triennale entre l'État et les collectivités territoriales peut reprendre sous la forme de « contrats de Cahors » ? Décryptage.
  • Quel avancement pour un agent en cas d’absence injustifiée ? Management

    Quel avancement pour un agent en cas d’absence injustifiée ?

    05/05/21
    Dans un arrêt en date du 1er avril 2021, la Cour administrative d'appel de Marseille a estimé que les absences injustifiées d'un agent le privent d'une inscription sur le tableau d'avancement.
  • Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ? Élus

    Quels pouvoirs de police du maire dans la proposition de loi “Sécurité globale” ?

    07/04/21
    Dans quelle mesure les pouvoirs de police du maire sont-ils renforcés après le vote par la commission mixte paritaire1 du texte de la proposition de loi pour une sécurité globale préservant les libertés qui prévoit d'expérimenter l'élargissement du domaine d'intervention de la police municipale sur la voie publique ?
  • Tous les articles juridiques