En Seine-et-Marne, un document de référence sur l’aménagement du territoire

Urbanisme

Le référentiel d’aménagement propose aux collectivités du département une vision partagée des actions à entreprendre. Objectif : élaborer des projets en prise avec le XXIe siècle.

Cet article fait partie du dossier :

Urbanisme L’urbanisme et la loi ALUR : 1 an après Voir le dossier

Territoire de contrastes, urbain et rural tout à la fois (près de 2 700 exploitations agricoles y sont installées), et dont la population a doublé en quarante ans, la Seine-et-Marne poursuit sa mutation. Porte d’entrée de l’Île-de-France, le département continuera à s’urbaniser dans les prochaines années, en s’intégrant davantage dans le système francilien tout en faisant face à une raréfaction des ressources.

Mais selon quel modèle d’aménagement, avec quelle vision ? Le conseil général – qui ne dispose pas de la compétence aménagement du territoire – a élaboré un référentiel pour aider les communes et aménageurs à concevoir, à « inventer » la Seine-et-Marne du XXIe siècle. « Il s’agit de leur permettre de se poser les bonnes questions pour retravailler sur les quartiers, explique Jean Eude, vice-président du conseil général.

Par exemple, quel est le rapport entre l’urbain et la nature ? ». Une réflexion en amont, sur des bourgs qui existent depuis longtemps et qu’il faut adapter et densifier pour éviter l’étalement urbain et le mitage. Et, donc, ménager le territoire en l’aménageant, d’où le titre du référentiel : « (a)ménager la Seine-et-Marne ».
 

Nature, mobilité, proximité

Le document de quatre-vingt pages prend appui sur le projet de territoire du département, adopté en 2010 et sur son agenda 21 de 2007. Il apporte des réponses simples, des recommandations pratiques, pédagogiques, pour offrir aux aménageurs un ensemble d’informations, de connaissances et d’orientations partagées.

Dix-huit fiches, présentées sur une double page, comportant une photo, un croquis et la description d’une bonne pratique adoptée par une collectivité, sont organisées autour de trois grands partis pris d’aménagement : nature, mobilité, proximité.

Faire vivre les espaces agricoles, valoriser les frontières entre espaces ouverts et construits, imaginer les villages, bourgs et villes de l’avenir, ou encore promouvoir les lieux et usages alternatifs au tout-automobile… : le référentiel aborde tous les sujets de fond de l’aménagement.

Mais, en aucun cas, il ne constitue un mode d’emploi pour des projets clefs en  main ou un schéma d’aménagement. Il n’a aucune valeur normative ni réglementaire.

Document au service du développement local, outil de décision et de coordination des projets, il recèle des conseils pour un aménagement concerté, cohérent.

Le 5 novembre, le référentiel du conseil général de Seine-et-Marne a reçu le prix Territoria Or dans la catégorie « aménagement et urbanisme ».

Martine Courgnaud – Del Ry

Crédit photo : copyright Département de Seine et Marne, 77

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum