Menu actualité

Thématiques

Le programme InTerLUD aide les collectivités à créer des chartes de logistique urbaine

Publié le 30 septembre 2022 à 11h20 - par

Les collectivités sont incitées à élaborer des chartes de logistique urbaine volontaires avec les entreprises locales. Le programme InTerLUD cofinance l’ingénierie nécessaire et apporte une expertise technique, en priorité aux agglomérations où la qualité de l’air le nécessite.

Le programme InTerLUD aide les collectivités à créer des chartes de logistique urbaine

Le transport de marchandises représente environ 20 % du trafic urbain. Les livraisons sont généralement effectuées le matin aux heures de pointe ; en outre, la pandémie a renforcé le recours au e-commerce et à la livraison à domicile, qui pèse sur les conditions de circulation. Pour traiter ces enjeux économiques, environnementaux et urbanistiques, les collectivités peuvent s’engager dans une démarche de logistique urbaine durable. Avec, à la clef, une perspective : accroître l’attractivité de leur territoire.

Complexe, la logistique urbaine durable est soumise à de nombreuses contraintes : optimisation des flux dans les plans de déplacements urbains (PDU), accessibilité de la livraison dans les centres-villes, amélioration des aires de stationnement, immobilier logistique, verdissement des flottes, motorisation dans les zones à faibles émissions mobilité (ZFE-m)… La voirie et les bâtiments doivent être repensés et de nouveaux lieux créés dans les zones urbaines (espace logistique urbain, hôtel logistique…), entraînant une réorganisation des flux de marchandises.

La stratégie nationale France logistique 2025 recommande d’élaborer des chartes locales de logistique urbaine durable, en déclinant un cadre national adopté en 2015. Objectif : favoriser le dialogue et les actions communes entre opérateurs économiques et collectivités, afin d’améliorer les conditions du transport de marchandises en ville. L’idée est de réduire la consommation d’énergie, tout en maintenant la compétitivité des entreprises sur le territoire. Le cadre national repose sur trois piliers fondamentaux : concertation, adaptation du périmètre aux enjeux et engagement des signataires. Son développement a été piloté par l’Ademe, la DGITM et le Cerema, en associant les organismes institutionnels et les représentants des professionnels : Association des Maires de France (AMF), Groupement des autorités responsables de transport (Gart), chambre de commerce et d’industrie France…

Le programme InTerLUD (Innovations territoriales et logistique urbaine durable) aide les collectivités et entreprises volontaires à « verdir le dernier kilomètre » en signant ces chartes locales et partenariales. Créé en 2020, doté de 8,1 millions d’euros, il se terminera en avril 2023. InTerLUD peut financer l’ingénierie nécessaire, jusqu’à 70 % pour les communautés d’agglomération (CA) de moins de 250 000 habitants et 50 % pour les communautés urbaines, les CA de plus de 250 000 habitants et les métropoles. Pour inciter les collectivités à s’engager rapidement, les aides sont dégressives au cours de l’avancement du programme, sauf pour les plus petites agglomérations. Elles financent les prestations de conseils et d’assistance à la réalisation d’ouvrages portant sur le diagnostic, la réalisation, le suivi et l’évaluation des actions. Le Cerema assiste également les collectivités tout au long de la démarche et forme les techniciens à la logistique urbaine, en partenariat avec le CNFPT.

InTerLUD a notamment formé plus de 130 techniciens dans une trentaine d’EPCI, sensibilisé plus de 150 collectivités, effectué 26 diagnostics de logistique urbaine dans les territoires… Ce programme est porté par ROZO, Logistic-Low-Carbon, la CGI, le Cerema et l’Ademe. Il prévoit de réaliser cinquante chartes en trois ans dans les CA et les métropoles, en priorité dans les collectivités ZFE et celles dotées d’une feuille de route pour la qualité de l’air.

Martine Courgnaud – Del Ry

Rencontre nationale le 4 octobre 2022

La seconde rencontre nationale InTerLUD se déroulera le 4 octobre à Paris (Forum des images), sur le thème « Vers une logistique urbaine plus durable : de la concertation aux solutions ». Une quarantaine d’intervenants (élus et représentants des collectivités, d’entreprises et de fédérations professionnelles), impliqués dans la démarche, apporteront leur témoignage.