Les Français inquiets du déclin des centres-villes

Urbanisme

Les Français sont de plus en plus nombreux à s’inquiéter du déclin des centres-villes, dont la modernisation doit devenir une priorité des maires, selon une enquête annuelle diffusée mardi 5 juin par l’association Centre-Ville en mouvement.

Les difficultés des centres-villes, souvent désertés après 19h00, deviennent « un vrai sujet de préoccupation des Français qui alertent leur maire », selon ce 3e baromètre des centres-villes de l’institut CSA.

Manque de logements ou de commerces de proximité, immeubles vétustes, insécurité, délocalisation de certains services administratifs… : 68 % des Français interrogés se disent préoccupés par la situation en centre-ville et cette proportion grimpe à 80 % dans les villes de 50 000 à 100 000 habitants.

« La situation est très diverse selon les territoires », a toutefois rappelé le ministre de la Cohésion des territoires, Jacques Mézard, soulignant l’attachement des Français à leurs centres-villes, même quand ils n’y vivent plus.

Plus de quatre personnes interrogées sur dix (42 %, + 10) considèrent aujourd’hui leur centre-ville « en déclin », contre 32 % pour lesquelles il est « en développement ». Le sentiment de déclin est en particulier le plus fort dans les villes de moins de 100 000 habitants.

Face à cette situation, 95 % (+ 3) des Français considèrent que leur modernisation doit devenir un objectif « important » pour les maires, et pour 53 % (+ 8) il doit être « tout à fait prioritaire ».

Le gouvernement a lancé fin 2017 un plan Action cœur de ville, qui doit permettre de mobiliser plus de cinq milliards d’euros sur cinq ans pour ramener notamment des habitants et des commerces en centre-ville.

Selon l’enquête CSA, les Français attendent en priorité des centres-villes la piétonnisation des rues (21 %), des commerces alimentaires (18 %) et des transports en commun (14 %). « Il faut remettre de l’humain dans l’urbain », plaide le député Patrick Vignal (LREM, Hérault), président de Centre-Ville en mouvement.

Les 1res Assises européennes du centre-ville organisées par l’association se tiendront jeudi et vendredi 8 juin à Metz.

L’enquête CSA pour Centre-Ville en mouvement et Clear Channel a été réalisée en ligne du 23 au 30 avril auprès de 1 002 personnes, selon la méthode des quotas. Marge d’erreur de 1,4 à 3,1 points.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2018

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum