Achats, logistique et fonctions support à l'hôpital

 
Ce produit n'est plus disponible à la vente

Achats, logistique et fonctions support à l'hôpital

Renforcez la performance de vos achats et optimisez la gestion de la logistique de votre établissement


 

Nous sommes désolés, mais ce produit n'est plus en vente, si vous êtes intéressé par cette thématique, contactez-nous

Logistique générale et hôtellerie hospitalière

Logistique hospitalière ou logistique générale est traditionnellement scindée en deux familles : 1/ La logistique médico-technique (activités liées au process médical) qui regroupe les activités à caractère médical : prélèvements pour analyse, transports de produits sanguins, achats et approvisionnements médicaux (laboratoires, pharmacie, médicaments, dispositifs médicaux) et éventuellement certaines activités annexes comme l’action humanitaire. 2/ Les prestations hôtelières (activités de support aux soignants) : repas, linge, etc.

Organisation générale d’un établissement de santé

L’organisation générale d’un hôpital doit définir de nombreux points, notamment les activités respectives des équipes soignantes (activités stratégiques) et celles des autres équipes (activités de support). Ce sont les notions de « niveau de support apporté aux soignants » et de « niveau de prise en compte des attentes des gens » qui sont structurantes. Les objectifs et les résultats sont naturellement différents d’un EPS à l’autre.

 

Concernant l’organisation générale d’un EPS, il est intéressant de souligner les propos d’un forum usagers d’un grand CHRU français :

L’organisation hospitalière doit être centrée sur le patient et sa famille afin d’améliorer significativement l’accueil, la prévenance, l’empathie, la politesse, le respect de l’intimité, l’écoute.

Logistique hospitalière (ou logistique générale)

Elle est traditionnellement scindée en deux familles :

  1. La logistique médico-technique (activités liées au process médical) qui regroupe les activités à caractère médical : prélèvements pour analyse, transports de produits sanguins, achats et approvisionnements médicaux (laboratoires, pharmacie, médicaments, dispositifs médicaux) et éventuellement certaines activités annexes comme l’action humanitaire.

  2. Les prestations hôtelières (activités de support aux soignants) : repas, linge,...

Si vous êtes déjà abonné, connectez-vous pour accéder à la publication dans son intégralité.