Centre : création de la première centrale d'achats intercollectivités en France

Achats

Les conseils généraux de Loir-et-Cher, d’Eure-et-Loir et du Loiret ont annoncé, vendredi 8 novembre, la création de la première centrale d’achats publics intercollectivités de France pour réaliser plusieurs millions d’euros d’économies sur leurs fournitures.

Sur 300 millions d’euros d’achats réalisés au total chaque année, ces trois départements espèrent un gain de 5 % la première année et de 10 à 15 % en vitesse de croisière, soit jusqu’à 45 millions d’euros par an, ont indiqué leurs représentants lors d’une conférence de presse à Orléans.

« Grâce à cette mutualisation, nous aurons une vraie force de frappe », s’est félicité Maurice Leroy, député UDI et président du conseil général de Loir-et-Cher lors de la présentation du projet. « Jusqu’à présent, nous étions riches. Là, nous devons être plus intelligents et faire mieux avec moins », a-t-il ajouté.

La mutualisation pourra porter en particulier sur le fioul, les granulats, l’informatique, les produits alimentaires, les fournitures de bureau, le parc automobile, a-t-il été détaillé.

La centrale d’achats, baptisée Approlys, doit être opérationnelle d’ici mi-2014. Constituée sous forme de groupement d’intérêt économique, elle sera ouverte à « toutes les autres collectivités », y compris hors de la région Centre, ont souligné ses promoteurs.

Par sa capacité d’achat, cette première centrale d’achats intercollectivités sera la deuxième centrale d’achat publics de France derrière l’Union des groupements d’achats publics (UGAP), centrale d’achat généraliste placée sous la double tutelle des ministères du Budget et de  l’Éducation nationale.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

L'analyse des spécialistes

  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • Tous les articles juridiques