Jean Castex : « droit à la différenciation », nouveaux fonctionnaires réservés aux départements

Administration

Le Premier ministre Jean Castex a affirmé mercredi 16 juillet 2020 que toutes les créations d’emploi de fonctionnaires pour 2021 seront affectées dans les services départementaux de l’État, et proposé qu’un « droit à la différenciation » des territoires soit « consacré dans une loi organique ».

« Les territoires, c’est la vie des gens. Libérer les territoires, c’est libérer les énergies. C’est faire le pari de l’intelligence collective. Nous devons réarmer nos territoires », a insisté le chef du gouvernement dans sa déclaration de politique générale devant l’Assemblée nationale.

La « confiance dans les territoires suppose que le droit à la différenciation soit consacré dans une loi organique » et passe « par une nouvelle étape de la décentralisation », ainsi que « sur une évolution profonde de l’organisation interne de l’État », a-t-il affirmé.

Et de poursuivre : « Je m’étais fait le défenseur, à l’occasion de la mission qui m’avait été confiée par le précédent gouvernement sur le déconfinement du couple "maire – préfet de département". Notre intention est de rendre rapidement plus cohérente et efficace l’organisation territoriale de l’État, en particulier au niveau du département ».

« Toutes les créations d’emploi qui seront autorisées par le projet de loi de finances pour 2021 seront affectées, sauf exception justifiée, dans les services départementaux de l’État et aucun dans les administrations centrales. C’est une révolution », a ajouté ce défenseur inlassable des « territoires ».

Début juin 2020, Emmanuel Macron s’était dit « favorable à ce qu’on ait plus de différenciation, parce que je pense que cela correspond à la fois à la demande des collectivités territoriales et au besoin des territoires ». Il avait annoncé « une grande conférence des territoires cet été ».

Mercredi 15 juillet 2020 Jean Castex, ancien maire LR de Prades (Pyrénées-Orientales), a fait à de multiples reprises l’éloge des territoires. « Pris par le haut, tous les sujets deviennent des objets de posture ou de division. Mais traités en partant du bas, par les gens, cela change tout. La confiance revient, les résultats progressent, la nation se ressoude », a-t-il dit.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2020

Posté le par

Recommander cet article