Des sous-préfectures à supprimer, d’autres à créer : Bernard Cazeneuve veut « profondément réformer » l’administration préfectorale

Administration

En visite à Bayonne (Pyrénées-Atlantiques), le ministre de l’Intérieur Bernard Cazeneuve a affiché vendredi 28 août son intention de « réformer profondément » l’administration préfectorale infra-départementale en supprimant certaines sous-préfectures et en créant de nouvelles.

Devant une cinquantaine d’élus locaux et d’employés de la Maison de l’État de Bayonne, qui réunit les services de la sous-préfecture mais également de l’Agence régionale de santé ou de la Dreal (Directions régionale de l’Environnement, de l’aménagement et du logement), Bernard Cazeneuve a jugé nécessaire de revoir la carte des sous-préfecture en fonction des « évolutions de la société, de la démographie et des besoins ».

Selon lui, « depuis 1926, aucun ministre de l’Intérieur n’a osé toucher de façon globale à la carte des sous-préfectures ».

À l’image de Bayonne, le ministre souhaite également une transformation des sous-préfectures en Maison de l’État pour « accueillir d’autres services et créer des synergies ». Une trentaine de Maisons de l’État seraient ainsi en préfiguration. « J’ai la volonté d’agir de façon méthodique pour faire en sorte que la République ne déserte aucun de ses territoires », a insisté M. Cazeneuve.

Alors qu’une proposition de création d’une intercommunalité unique au Pays Basque est en discussion, Bernard Cazeneuve a par ailleurs déclaré que « l’État n’a pas d’avis à faire prévaloir » mais a expliqué que, depuis le vote de la loi du 7 août 2015 sur la nouvelle organisation territoriale de la République (loi NOTRe), « chaque territoire peut choisir son chemin dans le respect du caractère indivisible de la République ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum