Appels d'offres européens : la France en troisième position

Appel d'offres

La Commission européenne vient de publier dans un document de travail les indicateurs 2008 des appels d’offres européens.

Le 30 avril 2010, la Commission européenne a mis en ligne un document de travail comprenant les indicateurs mesurant l’incidence économique de la politique des marchés publics des pays de l’Union européenne. En 2008, les 27 pays de l’Union européenne ont dépensé 2155,48 milliards d’euros* pour leurs marchés de travaux, de fournitures et de services.

La France a dépensé 340,84 milliards d’euros en 2008 contre 329,39 milliards en 2007 et 315,63 milliards en 2006. En tête des dépenses pour 2008, l’Allemagne : 419,80 milliards d’euros puis le Royaume-Uni : 342,04 milliards d’euros. La France se retrouve donc en troisième position suivie de l’Italie (221,30 milliards d’euros), de l’Espagne (163,16 milliards d’euros) puis des Pays-Bas (151,99 milliards d’euros).

Le nombre de soumissions publiées au Journal officiel de l’Union européenne (JOUE) est de 151 448 pour 2008. Ainsi la France aurait annoncé le lancement de 42 548 marchés en 2008 (41 987 en 2007), l’Allemagne, 17 377 marchés contre 16 196 en 2007, le Royaume-Uni, 13 360 marchés en 2008 contre 12 849 en 2007.

Les marchés publics français publiés au JOUE représentent 21,08 % des marchés publics français totaux (19,42 % en 2007). Un chiffre élevé comparé à l’Allemagne pour laquelle les marchés publics publiés au JOUE ne représenteraient que 7,06 % des marchés totaux. Pour le Royaume-Uni, les appels d’offres européens représentent 23,55 % des marchés publics de l’île.

* Ce chiffre prend en compte les marchés publiés au JOUE.

Valérie Siddahchetty

Source Internet : 

L'analyse des spécialistes

  • Rupture conventionnelle dans la fonction publique : les précisions de la décision n°2020-860 QPC Fonction publique

    Rupture conventionnelle dans la fonction publique: les précisions de la décision n°2020-860 QPC

    21/10/20
    En rappelant que la rupture conventionnelle « ne peut être imposée par l'une ou l'autre des parties », dans sa décision n° 2020-860 QPC, le Conseil constitutionnel souligne la nature contractuelle de cette procédure et affirme que tout fonctionnaire peut alors être assisté par l'organisation syndicale de son choix, qu'elle soit représentative ou non.
  • Quelle CDIsation des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ? Statut

    Quelle “CDIsation” des agents contractuels dans la fonction publique territoriale ?

    19/10/20
    Le droit de la fonction publique reconnait le principe du recours aux contrats à durée indéterminée (CDI) et autorise le recrutement de contractuels sur des postes permanents. Depuis la moitié des années 2000, il y a eu une multiplication des agents contractuels à durée indéterminée, ce qui constitue une exception au principe d'exclusivité de l'occupation des emplois publics permanents par des fonctionnaires. La loi du 6 août 2019 relative à la transformation de la fonction publique et le décret n° 2019-1414 du 19 décembre 2019 renforcent cette tendance dans la fonction publique territoriale.
  • Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ? Intercommunalité

    Eau et assainissement, quel avenir pour les syndicats infra-communautaires après le 30 septembre 2020 ?

    02/10/20
    Au 1er octobre 2020, le sort des syndicats de communes exerçant cette compétence à la date du transfert de la compétence à une communauté de communes ou communauté d'agglomération semble partiellement scellé.
  • Tous les articles juridiques