Appels d'offres européens : la France en troisième position

Appel d'offres

La Commission européenne vient de publier dans un document de travail les indicateurs 2008 des appels d’offres européens.

Le 30 avril 2010, la Commission européenne a mis en ligne un document de travail comprenant les indicateurs mesurant l’incidence économique de la politique des marchés publics des pays de l’Union européenne. En 2008, les 27 pays de l’Union européenne ont dépensé 2155,48 milliards d’euros* pour leurs marchés de travaux, de fournitures et de services.

La France a dépensé 340,84 milliards d’euros en 2008 contre 329,39 milliards en 2007 et 315,63 milliards en 2006. En tête des dépenses pour 2008, l’Allemagne : 419,80 milliards d’euros puis le Royaume-Uni : 342,04 milliards d’euros. La France se retrouve donc en troisième position suivie de l’Italie (221,30 milliards d’euros), de l’Espagne (163,16 milliards d’euros) puis des Pays-Bas (151,99 milliards d’euros).

Le nombre de soumissions publiées au Journal officiel de l’Union européenne (JOUE) est de 151 448 pour 2008. Ainsi la France aurait annoncé le lancement de 42 548 marchés en 2008 (41 987 en 2007), l’Allemagne, 17 377 marchés contre 16 196 en 2007, le Royaume-Uni, 13 360 marchés en 2008 contre 12 849 en 2007.

Les marchés publics français publiés au JOUE représentent 21,08 % des marchés publics français totaux (19,42 % en 2007). Un chiffre élevé comparé à l’Allemagne pour laquelle les marchés publics publiés au JOUE ne représenteraient que 7,06 % des marchés totaux. Pour le Royaume-Uni, les appels d’offres européens représentent 23,55 % des marchés publics de l’île.

* Ce chiffre prend en compte les marchés publiés au JOUE.

Valérie Siddahchetty

Source Internet : 

L'analyse des spécialistes

  • Le retrait de délégation à un adjoint Élus

    Le retrait de délégation à un adjoint

    02/05/19
    « L'adjoint au maire est élu par le conseil municipal (et non pas nommé par le maire), mais, à l'exception de ses qualités d'officier d'état-civil et d'officier de police judiciaire, qu'il exerce de plein droit, il ne dispose de compétences que dans la mesure où le maire lui en délègue ».
  • Loi Élan : focus sur le PLU Urbanisme

    Loi Élan : focus sur le PLU

    18/04/19
    La loi n° 2018-1021 du 23 novembre 2018 portant sur l’évolution du logement, de l’aménagement et du numérique, dite loi Élan, contient un certain nombre de dispositions relatives aux documents d’urbanisme, et plus particulièrement au plan local d’urbanisme (PLU).
  • La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification Urbanisme

    La loi Élan emporte des ajustements ponctuels sur les procédures d’urbanisme et les documents de planification

    16/04/19
    La loi Élan du 23 novembre 2018 participe de la stratégie « logement » initiée par le gouvernement. Elle s’articule autour de quatre objectifs politiques : construire plus, mieux et moins cher ; faire évoluer le logement social ; répondre aux besoins de chacun ; améliorer le cadre de vie.
  • Tous les articles juridiques