Les seuils d'avis conforme du RMA fixé par arrêté

Appel d'offres

Les seuils au-delà desquels l’avis conforme du Responsable ministériel des achats est obligatoire sont fixés à 500 000 euros HT pour les marchés publics de fournitures et services et à un million d’euros HT pour les marchés de travaux.

En application de l’article 8 du décret n° 2016-247 du 3 mars 2016 créant la direction des achats de l’État, le RMA s’assure de la conformité du marché aux politiques interministérielle et ministérielle des achats.

La durée de l’arrêté du 21 juin est fixée à un an à compter de la date de sa publication.

Texte de référence : Arrêté du 21 juin 2016 relatif à la mise en œuvre de l’avis conforme sur les projets de marchés publics par le Responsable ministériel des achats des ministères économiques et financiers

L'analyse des spécialistes

  • Comment réunir des conseils municipaux et communautaires pendant l'état d'urgence sanitaire en 2021 ? Élus

    Comment réunir des conseils municipaux et communautaires pendant l’état d’urgence sanitaire en 2021 ?

    20/01/21
    Dans quelle mesure le projet de loi déposé le 13 janvier 2021 autorisant la prorogation de l’état d’urgence sanitaire, s‘il est adopté en l'état, va-t-il prolonger les mesures dérogatoires en matière de réunions des conseils municipaux et communautaires ?
  • Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ? Fonction publique

    Quelle indemnité de départ volontaire (IDV) pour les fonctionnaires en 2021 ?

    14/01/21
    À l'heure de l'expérimentation de la rupture conventionnelle dans la fonction publique, est-ce qu'un fonctionnaire1, désireux de quitter la fonction publique, conserve un grand intérêt à demander une indemnité de départ volontaire (IDV) ?
  • Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ? Fonction publique

    Chômage et rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale, où en est-on ?

    18/12/20
    La loi du 6 août 2019 et deux décrets pris le 31 décembre 2019 ont instauré la rupture conventionnelle, comme mode de départ d’un agent public. Si ce dernier accepte ce mode de rupture, il pourra bénéficier de l'allocation chômage. Beaucoup d’incertitudes demeurent aujourd’hui sur la mise en place de ce dispositif.
  • Tous les articles juridiques