Les maires de France connectés à internet mais absents des réseaux sociaux

Communication

Les maires et élus municipaux utilisent très majoritairement internet, mais renâclent à l’idée d’investir le Web 2.0 et notamment les réseaux sociaux comme Facebook ou Twitter, selon un sondage Ifop pour Orange et l’Association des Maires de France présenté ce vendredi à Lille.

Les élus municipaux sont ainsi, comme l’ensemble de la population française, une écrasante majorité à disposer d’une connexion internet, que ce soit en mairie (96 %) ou à leur domicile (79 %) et plus de la moitié (59 %) se connectent plusieurs fois par jour (à titre de comparaison : 54 % de l’ensemble des internautes français).

En revanche, alors que près d’un citoyen français sur deux (45 %) dispose d’une page Facebook, seuls 17 % des élus peuvent en dire autant. Parmi les raisons de cette défiance vis-à-vis des blogs et des réseaux sociaux, les élus interrogés citent pêle-mêle les risques en termes d’image (84 %) ou considèrent qu’il s’agit encore d’un « gadget » et que les autres moyens de communication sont plus efficaces (60 %). Ils sont surtout très nombreux à penser qu’investir ces nouveaux espaces est moins important qu’une présence physique auprès de leurs administrés (94 %). Une opinion que partagent 68 % des internautes. Mais 79 % de ces administrés estiment néanmoins que ces moyens de communication permettraient d’atteindre certaines cibles comme les plus jeunes et 66 % que cela permettrait à leur maire d’être plus réactif en termes de communication.

Ce sondage a été réalisé en octobre et novembre 2010, par téléphone, auprès d’un échantillon de 401 maires, premiers adjoints et adjoints en charge des nouvelles technologies représentatifs de l’ensemble des villes de France, ainsi que d’un échantillon de 1 010 personnes (de plus de 18 ans) représentatif de la population internaute française.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum