Bouguenais, une ville exemplaire contre le réchauffement climatique

Développement durable

Centrale photovoltaïque, réseau de chaleur alimenté en biomasse, récupération des eaux pluviales, recyclage des manuels scolaires, sensibilisation des habitants à la transition énergétique… La ville de Bouguenais, en Loire-Atlantique, a été récompensée pour son engagement contre le réchauffement climatique.

Engagée depuis 1994 dans une démarche de développement durable, la ville de Bouguenais (Loire-Atlantique, 19 560 habitants) a reçu un prix Énergies citoyennes, décerné depuis dix ans par Engie Cofely, dans la catégorie Collectivités territoriales et EPCI de moins de 20 000 habitants, début novembre. En 2014, la commune a entamé une politique de transition énergétique en vue de réduire de 25 % ses consommations de fluides à horizon 2020, dans la continuité du plan climat air énergie territorial de Nantes Métropole (PCAET). Recrutée pour l’occasion, une chargée de mission énergie réalise alors un premier diagnostic des trente bâtiments les plus énergivores et bâtit un plan pluriannuel de travaux.

Après avoir d’abord entrepris de remplacer l’éclairage des bâtiments par des Led et adopté une gestion technique des bâtiments (GTB) à distance, la commune s’est attelée à de multiples actions : changement d’anciennes chaudières, isolation de bâtiments, installation de panneaux photovoltaïques.

Ainsi, en 2017-2018, l’école élémentaire Chateaubriand connaît une réhabilitation d’envergure : réfection du toit, isolation des combles, changement des menuiseries, remplacement de la chaufferie gaz par deux chaudières à condensation dont la puissance a été divisée par deux grâce aux travaux d’isolation thermique, gestion technique du bâtiment pour optimiser les besoins énergétiques (chauffage, ventilation, éclairage) reliée à la supervision de la ville pour contrôler et piloter les équipements à distance (d’où une économie de 60 % en électricité). Elle devient ainsi la première école à consommer sa propre production d’électricité. Au total, les travaux conduisent à diminuer de 67 % la facture annuelle de gaz (51 700 kWh/an économisés) et de 68 % la consommation d’électricité (économie de 21 000 kWh/an).

Un nouveau gymnase, en cours de construction près d’un groupe scolaire et de la piscine municipale, sera lui aussi exemplaire en matière environnementale : économies d’énergie et d’eau, pérennité de l’ouvrage et facilité de maintenance. Sa toiture accueillera des panneaux photovoltaïques sur 540 m2 (puissance de 99,9 kW) dont la production autoconsommée représentera 20 % de la consommation totale. Soit une économie prévue de plus de 101 000 kWh/an – l’équivalent de la consommation d’électricité de cinquante-trois maisons. Les eaux pluviales récupérées en toiture alimenteront les sanitaires, d’où une moindre consommation d’eau potable.

Enfin, d’ici trois ans, un réseau de chaleur à base d’énergie renouvelable, desservira notamment les équipements municipaux et le lycée professionnel, concentrés sur un même site. Début 2020, l’étude de faisabilité définira le type d’énergie renouvelable qu’il utilisera, pour assurer 80 % des besoins de chaleur. La commune envisage d’utiliser la biomasse qui aurait l’avantage de valoriser une partie du bois provenant de l’entretien des haies et des arbres.

La ville souhaite également « éclairer les choix » des habitants : déplacements, habitat, équipements, consommation… Un plan de gestion durable des espaces verts préserve un cadre de vie agréable tout en favorisant la biodiversité, et des « initiatives durables » (ex-Agenda 21) concourent à leur sensibilisation : verdissement participatif, compostage collectif, diminution du gaspillage alimentaire, tri et réduction des déchets dans les bâtiments municipaux (scolaires, sportifs, administratifs)… Toutes les écoles sont, par exemple, équipées de collecteurs pour trier les déchets. Une association partenaire de la ville (Oser Forêt Vivante) récupère papiers, manuels ou livres usagés qu’elle transforme en matière recyclée (près de 850 kg en 2018). Les vêtements non réclamés par les familles sont remis au Relais. Stylos et crayons inutilisés servent à fabriquer du mobilier extérieur. Les ménages à revenus modestes sont également sensibilisés aux économies d’énergie avec une épicerie solidaire. En outre, Bouguenais organise un appel à projets « Citoyens Acteurs ». Son but : soutenir des initiatives portées par des groupes d’habitants.

Marie Gasnier

Posté le par

Recommander cet article