Les candidatures au Grand Prix national du paysage 2018 sont ouvertes

Développement durable

Le ministère de la Transition Écologique et Solidaire a lancé fin décembre le « Grand Prix national du paysage 2018 ». L’objectif est de valoriser une démarche paysagère innovante à l’échelle du territoire.

Vous avez jusqu’au 11 mars 2018 à minuit pour participer à l’appel à candidatures actuellement en cours. La démarche aspirante doit être le fruit d’une collaboration étroite entre une maîtrise d’ouvrage porteuse d’une volonté territoriale ambitieuse et une équipe de maîtrise d’œuvre inventive et créative dans laquelle le rôle du paysagiste concepteur est central et prépondérant.

Des projets déjà entamés sur le territoire français

Les projets doivent s’appuyer sur les spécificités paysagères locales pour mettre en œuvre des projets de territoires ambitieux sur le plan social, environnemental et économique (stratégie globale de territoire, plans de paysage, démarches de planification…). Les démarches doivent apporter des transformations physiques et concrètes du territoire et donner lieu à une réalisation achevée ou en cours de réalisation dont une partie est terminée.

Le prix est ouvert aux maîtrises d’œuvre et aux maîtrises d’ouvrage françaises, européennes ou internationales. La démarche et les projets doivent cependant porter sur le territoire français ou sur une zone transfrontalière en milieu urbain, périurbain, rural ou naturel.

Des candidats privés ou publics

Peuvent participer au prix des candidatures conjointes composées :

  • D’une maîtrise d’ouvrage publique (collectivités territoriales ou leurs groupements, services de l’État et de leurs établissements publics ou parapublics situés en métropole et outre-mer) ou privée (aménageurs privés, entreprises, structures associatives ou syndicales) ;
  • Et d’une maîtrise d’œuvre publique ou privée, sans condition de nationalité, dans laquelle l’implication du paysagiste est omniprésente.

Chaque maîtrise d’ouvrage ou maîtrise d’œuvre ne peut candidater qu’une seule fois dans le cadre du présent appel à candidatures.

Les critères de participation

Le jury apportera une attention particulière :

  • au caractère original, innovant et créatif de la démarche et des réalisations ;
  • à la capacité à changer de façon positive le regard et la relation des populations à leurs paysages et à leur cadre de vie ;
  • à la prise en compte des aspirations des populations ;
  • à la pertinence du projet au regard de sa pérennité ;
  • à la qualité du dialogue et de la concertation entre maîtrise d’ouvrage et maîtrise d’œuvre. Cela implique d’une part la précision de la commande formulée par une maîtrise d’ouvrage et d’autre part la pertinence de la réponse apportée par la maîtrise d’œuvre ainsi que la singularité de l’approche et de la réflexion paysagiste à l’œuvre ;
  • à la capacité à proposer des solutions adaptées au contexte local favorisant un développement durable, solidaire et équilibré des territoires.

Une sélection du lauréat en deux temps et un jury de professionnels

Une première analyse des offres sera effectuée par un comité technique avant un examen en profondeur du jury. Ce dernier sera présidé par la ministre ou son représentant et sera composé de personnalités qualifiées, de représentants des collectivités territoriales ainsi que de représentants d’organisations professionnelles.

Le vainqueur du Grand Prix national du paysage 2018 sera valorisé par une publication et l’organisation d’un événement dédié. L’équipe lauréate sera également automatiquement candidate pour représenter la France à la prochaine session du Prix du paysage du Conseil de l’Europe.

Pour plus d’informations et savoir comment participer : Appel à candidatures pour le Grand Prix national du paysage 2018, ministère de la Transition écologique et solidaire

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum