Plan Bâtiment Durable : les régions agissent pour l’énergie

Développement durable

Le Plan Bâtiment Durable fait le point sur l’action des régions en matière d’efficacité énergétique.

En 2015, la loi relative à la transition énergétique pour la croissance verte a désigné les régions comme chef de file de l’efficacité énergétique des bâtiments. Des régions « qui ont continué à se mobiliser pleinement en 2016 », précise le rapport d’activités du plan Bâtiment durable, en continuant à déployer des plateformes territoriales de la rénovation énergétique, en accompagnant des projets de rénovation des particuliers, en soutenant les professionnels du bâtiment et en structurant l’action régionale. Mais la taille des nouvelles régions impose d’adapter les actions à une échelle plus importante, en particulier pour les Plans Bâtiment Durable régionaux, dans lesquels sept anciennes régions sont engagées depuis 2012. Objectif : transposer à l’échelle régionale la concertation permanente et la mise en réseau suscitées par le plan national.

Les régions doivent également réaliser des programmes régionaux d’efficacité énergétique (PREE), visant à définir comment l’action publique peut orienter et accompagner localement la rénovation énergétique des logements et du parc tertiaire privé. Dans les régions déjà engagées dans une dynamique énergie, l’élaboration du PREE s’intègre dans la démarche plus globale de mobilisation du Plan Bâtiment Durable, en concertation avec les intervenants locaux : conseil régional, Ademe, Dreal, clusters, fédérations professionnelles régionales…

Le PREE intègre notamment un plan de déploiement des plateformes territoriales de la rénovation énergétique et un volet dédié au financement. Fin 2016, 129 plateformes territoriales de la rénovation énergétique (PTRE) étaient opérationnelles et 37 projets engagés. Accompagnées par l’Ademe et les conseils régionaux, elles informent et conseillent les ménages pendant leur projet de rénovation, à travers les points rénovation info service (PRIS). Ces plateformes doivent être portées par des collectivités, notamment au sein de plans climat air énergie territorial en phase opérationnelle, et en lien avec leur programme local de l’habitat (PLH). Le Conseil supérieur de la construction et de l’efficacité énergétique et Régions de France ont confié à Michel Piron, député de Maine-et-Loire, et Benoît Fauchaux, vice-président de la région Centre-Val-de-Loire, une mission sur l’évaluation des PTRE. Ils devront identifier les difficultés et les facteurs de réussite, ainsi que les modèles économiques les plus performants pour les déployer.

En 2017, les plans régionaux continueront à se développer et à s’adapter aux nouveaux périmètre régionaux, et de nouvelles régions rejoindront la dynamique. Le cap des 500 territoires à énergie positive devrait également être atteint, avec des projets variés, comme l’aide au montage d’une PTRE ou rénovation des bâtiments communaux. Les trois quarts des projets financés concernent la rénovation énergétique du patrimoine public, l’éclairage, la mobilité et les flottes publiques de véhicules.

Marie Gasnier

 

Les prochains rendez-vous du Plan Bâtiment Durable auront lieu le 7 juin sur le thème : Transition énergétique et environnementale des bâtiments éducatifs.

Un livret présentant des actions qui améliorent l’efficacité énergétique et limitent les émissions de gaz à effet de serre dans les bâtiments éducatifs, quel que soit le niveau d’investissement, sera édité.

Les mobilisations impliquant enseignants et élèves autour de l’efficacité énergétique du bâtiment sont également visées. Tous les bâtiments sont concernés : écoles maternelle et primaire, collège, lycée, enseignement supérieur, infrastructures destinées aux élèves et étudiants, hors logements.

Posté le par Marie Gasnier

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum