Gel des avancements: les syndicats de fonctionnaires exigent un courrier de Jean-Marc Ayrault

Dialogue social

Les syndicats de la fonction publique ont réclamé jeudi 13 février un engagement par écrit du Premier ministre « affirmant que le gouvernement n’envisage pas le gel des avancements et des primes des agents », visiblement pas satisfaits par le démenti formulé dans la matinée par Jean-Marc Ayrault.

Dans un communiqué commun, l’ensemble des syndicats de fonctionnaires (CFDT, CFTC, CGC, CGT, FAFPT, FSU, Solidaires, Unsa et FO) indiquent qu’ils « attendent un courrier » en ce sens du Premier ministre.

Celui-ci a pourtant démenti jeudi matin l’hypothèse ébauchée dans les rangs de la majorité d’un gel des primes et de l’avancement des fonctionnaires pour contribuer à réduire les dépenses publiques. « Ce n’est pas vrai… Pourquoi annoncer de fausses nouvelles ? (…) On n’est pas dans le concours Lépine des économies », a-t-il déclaré.

La veille, le président du groupe PS à l’Assemblée, Bruno Le  Roux, avait relancé les débats sur cette piste explosive, déjà évoquée la semaine précédente, en indiquant que l’hypothèse d’un gel était bien « sur la table », avant de corriger un peu plus tard ses propos.

Dans leur communiqué, les syndicats estiment que « le contexte actuel marqué par les déclarations contradictoires des derniers jours ne créé pas les conditions propices » aux discussions.

Alors qu’ils ont engagé des discussions avec la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu en vue de négociations qui doivent démarrer en mai sur les « parcours professionnels, carrières et rémunérations » des quelque 5 millions d’agents, ils font savoir que ces discussions ne pourront reprendre qu’une fois que M. Ayrault aura répondu à leur demande.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

L'analyse des spécialistes

  • Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales Urbanisme

    Les arrêtés de péril, question de droit et questions sociales

    11/12/18
    L'effondrement récent de deux immeubles d'habitation au centre-ville de Marseille réinterroge les acteurs publics et la population sur les pouvoirs de police du maire en matière d'habitat dégradé. En effet, quel que soit le propriétaire du bâtiment, dès lors qu'il constitue une menace pour la sécurité publique, il ne peut pas échapper au contrôle et à l'intervention de la sphère publique.
  • La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l'état civil Administration

    La reconnaissance des signes diacritiques dans les documents de l’état civil

    29/10/18
    Intimement lié à la linguistique et obéissant aux règles grammaticales propres à chaque langue, l'usage du signe diacritique est devenu, entre les défenseurs du français et les tenants des langues régionales*, un sujet polémique qui a des implications jusque dans  l'établissement des actes de l'état civil.
  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Tous les articles juridiques