Menu actualité

Thématiques

Éducation : la grande concertation autour de l’école débutera « en septembre », annonce Pap Ndiaye

Publié le 15 juin 2022 à 7h00 - par

Cette concertation « va commencer cet automne, au mois de septembre » et « va durer jusqu’à la fin de l’année 2022 », a assuré le ministre de l’Éducation, lors d’un point presse à l’issue du Conseil des ministres.

Éducation : la grande concertation autour de l'école débutera "en septembre", annonce Pap Ndiaye

« Il s’agira vraiment d’un débat, d’échanges décentralisés, dans l’ensemble des établissements scolaires, de manière à ce que les professeurs, les parents d’élèves, les personnels administratifs et de direction et d’autres acteurs de la vie locale puissent réfléchir sur leur école », a-t-il dit, pointant une réforme qui se fera « dans la durée ».

Par ailleurs, « la poursuite de la revalorisation des professeurs, engagée sur la seconde partie du précédent quinquennat, et la revalorisation à venir dans le cadre du pacte avec les enseignants, feront l’objet d’une concertation », a insisté Pap Ndiaye.

Le but ? « Renforcer l’attractivité des métiers de l’enseignement et mieux reconnaître l’engagement de chacune et chacun des professeurs mais aussi repenser les dynamiques et les évolutions de carrière », a-t-il ajouté.

Il a aussi abordé le sujet de la rentrée de septembre, qui concerne 12,2 millions d’élèves et « intervient dans un contexte délicat de recrutement de professeurs, en raison d’une baisse d’attractivité de certains concours enseignants ».

« Il faut penser à des réponses structurelles, ça passe par des rémunérations meilleures, des conditions de travail meilleures, et par un regard fin sur les évolutions de carrière », a estimé le ministre. Dans l’immédiat, « pour répondre à des urgences, nous faisons appel à des enseignants contractuels, dont la part demeure très modeste avec 1 % dans le premier degré et 8% dans le second degré ».

« Toutes les académies sont mobilisées et une cellule de rentrée sera activée dès le 22 août dans chaque rectorat », afin de préparer la rentrée « dans de bonnes conditions ».

« La priorité donnée à l’école primaire sera confirmée et se traduira à nouveau, pour la cinquième rentrée consécutive, par une amélioration du taux d’encadrement des élèves. En traduction concrète : le nombre moyen d’élèves par classe, qui est passé de 23 à la rentrée 2017 à 21,8 à la rentrée 2021 diminuera encore à la rentrée prochaine », a-t-il détaillé.

Enfin, il a évoqué « l’engagement collectif au service d’une école pleinement inclusive avec la création de 4 000 équivalents temps plein supplémentaires d’accompagnants d’enfants en situation de handicap ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022