En Nouvelle-Aquitaine, un plan contre le harcèlement scolaire

Éducation

Le conseil régional veut favoriser la réussite et l’épanouissement des lycéens en instaurant une politique innovante de lutte contre le harcèlement scolaire.

En France, environ un élève sur dix est victime de harcèlement pendant sa scolarité ! Avec des conséquences qui peuvent se révéler graves et multiples : décrochage scolaire, voire déscolarisation ; désocialisation, anxiété, dépression ; somatisation (maux de tête, de ventre, maladies) ; conduites autodestructrices, voire suicidaires. Début juillet, le conseil régional de Nouvelle-Aquitaine a donc voté « la mise en place d’un programme ambitieux de prévention et de lutte contre le harcèlement scolaire ». Doté d’une enveloppe de 400 000 euros, le plan d’actions régional « a pour objectif de soutenir les associations luttant contre le harcèlement au sein des établissements scolaires, mais aussi de former les agents des lycées, d’organiser des Assises régionales et de proposer une campagne de prévention innovante », explique Jean-Louis Nembrini, vice-président du conseil régional en charge de l’éducation.

La région Nouvelle-Aquitaine veut garantir à tous les jeunes l’accès à des cadres d’apprentissage sûrs, inclusifs et sains. Elle entend répondre aux enjeux suivants : rompre l’isolement des jeunes, organiser une coordination entre les acteurs, harmoniser les différentes pratiques et développer des initiatives innovantes. Son plan « de prévention et de lutte contre le harcèlement » se décline en quatre axes structurants.

  • Le soutien aux projets menés dans les établissements par des associations

Un appel à projets sera soumis à la Commission permanente du conseil régional de Nouvelle-Aquitaine afin de soutenir de nombreux projets au sein des établissements scolaires en s’assurant d’une harmonisation des pratiques et des objectifs des acteurs retenus. Deux types d’actions sont proposés :

  • Un plan de formation à destination des jeunes lycéens et des adultes, notamment des parents, afin de prévenir et de lutter contre les phénomènes de décrochage scolaire, de discriminations, de harcèlement et de radicalisation violente ;
  • Des actions ponctuelles de sensibilisation et de prévention à destination des jeunes sous forme de conférence, théâtre forum, ciné débat, vidéo, spectacle vivant, arts plastiques et visuels, photographie, écriture, danse…
  • La formation des agents des lycées

Au sein des établissements scolaires, le harcèlement opère sous différentes formes et il convient que cette problématique soit traitée par l’ensemble des acteurs de la communauté éducative. Partie importante de celle-ci, les agents des lycées ont vocation à participer à l’action collective contre le harcèlement scolaire.

  • L’organisation d’assises régionales

La communauté éducative, les jeunes et les parents souhaitent pouvoir échanger sur leurs expériences, découvrir des initiatives menées à l’étranger et développer de nouvelles actions. Ces demandes ont été émises au cours de différents rassemblements, tels que « CVL, parlons-en », le « Nouveau Festival » ou encore la Conférence territoriale de la jeunesse. C’est pourquoi, en synergie avec les partenaires institutionnels, notamment les référents académiques et départementaux, les délégués académiques à la vie lycéenne (DAVL) et les jeunes, les assises régionales seront l’occasion de marquer l’engagement de la collectivité régionale dans la lutte et la prévention du harcèlement scolaire.

  • Le lancement d’une campagne de prévention ambitieuse et innovante

Posté le par

Recommander cet article