« Ouverts » à la semaine de 5 jours, les maires iront à la concertation

Éducation

L’Association des maires de France (AMF) est « ouverte » au passage à la semaine de cinq jours en primaire « pour l’intérêt des enfants » et participera à la concertation annoncée, a affirmé vendredi 18 mai à l’AFP son président UMP, Jacques Pélissard.

Cet article fait partie du dossier :

Éducation RYTHMES SCOLAIRES : UNE EXPÉRIMENTATION À PÉRENNISER Voir le dossier

« On est demandeurs d’une concertation, quel que soit le gouvernement en place, sur les problématiques de transport scolaire, restauration et occupation sportive et culturelle des enfants, car il est important de savoir à l’avance pour organiser les prestations que nous devons aux enfants », a-t-il dit.

« Nous voulons des dispositifs utiles et pour l’intérêt des enfants, donc nous sommes ouverts au passage à la semaine de cinq jours, mais cette fois de façon durable car nous voulons de la stabilité, tant pour les enfants que pour nos employés », a-t-il ajouté.

Le Premier ministre Jean-Marc Ayrault a promis vendredi matin une « concertation » sur les rythmes scolaires, après que le nouveau ministre de l’Éducation nationale Vincent Peillon eut rappelé la veille l’engagement de François Hollande de revenir à une semaine de cinq jours à la rentrée 2013.

Pour M. Pélissard, la question la plus compliquée sera celle des activités périscolaires des élèves l’après-midi, « car il y a de très nombreux intervenants, publics, associatifs, de clubs sportifs, etc. »

Le président de l’AMF a enfin plaidé pour « une approche globale » des rythmes scolaires qui aborde non seulement la semaine et la journée, mais aussi l’année avec la réduction des congés d’été, « toujours avec l’objectif de l’intérêt de l’enfant ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum