Des maires de tous bords signent une tribune réclamant « une nouvelle politique de la ville »

Élus

Des maires de tous bords politiques signent dans Le Journal du Dimanche une tribune réclamant « une nouvelle politique de la ville » et déplorant une réduction supplémentaire de crédits, alors que « de nombreuses villes sont au bord de l’épuisement ».

La politique de la ville « vient encore de subir une baisse de budget significative », dénoncent les signataires, alors que le gouvernement a annulé des crédits de l’État destinés aux collectivités territoriale pour 2017 pour un montant d’environ 300 millions d’euros.

« Une réduction de 11 % après celle de 10 % enregistrée entre 2012 et 2014, soit plus de 80 millions d’euros de moins pour agir ».

« Aujourd’hui, de nombreuses villes sont au bord de l’épuisement. Elles connaissent des difficultés sociales immenses et sans solutions », affirment les maires, mettant en garde contre une menace « d’explosion à tout moment ».

« Une nouvelle ère de la politique de la ville doit s’ouvrir, elle est vitale. C’est ici que réside l’état d’urgence », plaident-ils.

Les élus réclament « dès la rentrée un Grenelle de la fraternité dans les quartiers, regroupant acteurs, experts, collectivités, grands leaders associatifs, monde scolaire, entreprises engagées… »

« Redonnons de la fierté à leurs habitants », exhortent-ils, appelant les entreprises à « se mobiliser pour recruter différemment ». Ils appellent aussi à soutenir les femmes isolées, « surreprésentées dans les quartiers de zones urbaines sensibles », et qui « se démènent pour tenter d’éduquer leurs enfants et survivre ».

Ils appellent enfin de leurs vœux « des mesures ambitieuses, comme les internats d’excellence », face aux « chiffres trop importants de jeunes sortant du système scolaire sans diplôme et de plus en plus tôt ».

La tribune est signée par Jean-Philippe Acensi, président de Bleu Blanc Zèbre (mouvement citoyen), Stéphane Gatignon, maire (EELV) de Sevran, Michel Heinrich, maire (LR) d’Épinal, Marie-Claude Jarrot, maire (LR) de Montceau-les-Mines, Frédéric Leturque, maire (UDI) d’Arras, Thierry Mandon, ancien secrétaire d’État à la Recherche et l’Enseignement supérieur, Gilles Leproust, maire (PC-FG) d’Allones, et Thierry Philip, maire (PS) du 3e arrondissement de Lyon réclamant « une nouvelle politique de la ville »

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2017

Posté le par admin

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum