Élections municipales : les députés abaissent à 500 habitants le seuil pour la proportionnelle

Élus

L’Assemblée nationale a abaissé de justesse dans la nuit de mercredi à jeudi 28 mars à 500 habitants, au lieu de 3 500 actuellement, le seuil à partir duquel sera en vigueur le mode de scrutin proportionnel par liste pour les élection municipales.

Cet article fait partie du dossier :

ÉLECTIONS MUNICIPALES : VOS 100 PREMIERS JOURS ! Voir le dossier

Le vote a été très serré avec un vote assis debout à une voix près. Le Sénat s’était prononcé pour sa part à l’unanimité pour un seuil de 1 000 habitants, mais la commission des lois de l’Assemblée avait proposé 500 habitants, un niveau déjà adopté par les députés en première lecture.

Devant cette divergence d’avis, le rapporteur Pascal Poppelin s’est montré ouvert. Le ministre de l’Intérieur Manuel Valls, rappelant que le texte initial du gouvernement prévoyait le seuil de 1 000, défendu par le président de l’Association des Maires de France Jacques Pélissard (UMP), a dit que ce niveau « lui allait ».

Cette disposition fait partie du projet de loi de M. Valls réformant les scrutins locaux. Sa principale disposition est la création d’un binôme homme-femme pour les élections cantonales.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013
 

Découvrez Pratique des élections et de la vie politique locale, un service documentaire des Éditions Weka conçu pour anticiper, éviter et résoudre les conflits politiques en connaissant les droits et les devoirs de chaque partie prenante : majorité, opposition, exécutif, électeurs.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum