L’Assemblée divise par deux le nombre des cantons

Élus

Les députés ont divisé par deux vendredi 22 février 2013 le nombre des cantons, conséquence directe de l’introduction du scrutin binominal paritaire, un homme et une femme élus ensemble par canton, votée mardi 19 février.

Cet article fait partie du dossier :

ÉLECTIONS MUNICIPALES : VOS 100 PREMIERS JOURS ! Voir le dossier

Le nombre des conseillers départementaux, puisque c’est désormais le nouveau nom des conseillers généraux, devant rester stable, « le nombre de cantons (..) est égal, pour chaque département, à la moitié du nombre de cantons existants au 1er janvier 2013, arrondi à l’unité impaire supérieure si ce nombre n’est pas entier impair », souligne l’article 3 du projet de loi adopté dans la matinée par les députés.

Il devrait donc y avoir à l’avenir quelque 2 000 cantons, contre 4 000 actuellement.

Les députés ont ensuite entamé un point très sensible du texte, les critères de redécoupage des cantons, une opération qui sera du ressort du ministère de l’Intérieur. Le texte prévoit que l’écart de population entre deux cantons dans un même département sera de plus ou moins 20 %, un écart préconisé par le Conseil d’État.

Selon l’opposition, cette disposition va conduire à la dissolution des cantons ruraux face à des cantons urbains beaucoup plus peuplés. Elle accuse aussi la majorité de vouloir « manier les ciseaux en faisant table rase du passé, pour dessiner une carte supposée favoriser ses intérêts électoraux ».

Autre point sensible du projet de loi du ministre de l’intérieur, Manuel Valls, le report à 2015 de la date des élections départementales et régionales, prévues en 2014. Cette modification du calendrier viserait selon l’opposition à limiter une défaite de la gauche aux sénatoriales de septembre 2014 puisque les élus départementaux et régionaux font partie des grands électeurs désignant les sénateurs, aux côtés des représentants des conseils municipaux.

L’étude du texte doit se poursuivre toute la journée de vendredi et se prolonger dans la nuit.

Le projet de loi gouvernemental avait été rejeté en première lecture au Sénat.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum