Les élus du Loir-et-Cher mobilisés contre le redécoupage cantonal

Élus

Environ 200 maires et conseillers généraux du Loir-et-Cher se sont rassemblés vendredi 10 janvier 2014 devant la préfecture de Blois pour manifester leur hostilité au projet de redécoupage cantonal dans leur département, a constaté un correspondant de l’AFP.

Emmenés par le député et président du conseil général du Loir-et-Cher Maurice Leroy (UDI), qui dénonce un « tripatouillage », quelque 200 élus ceints de leur écharpe tricolore ont déposé devant la préfecture des couronnes mortuaires symbolisant les cantons qui devraient être supprimés à  la faveur de la réforme.

Placée sous le slogan « cantons redécoupés = ruralité sacrifiée », la manifestation d’élus a suivi le vote d’une délibération du conseil général réuni en session extraordinaire pour annoncer sa détermination à déposer un recours devant le Conseil d’État contre la réforme.

Pour M. Leroy, chaudement applaudi par la majorité de droite de l’assemblée départementale, la future carte des cantons a « été élaborée à 95 % par la fédération socialiste du Loir-et-Cher ! ».

La loi du 17 mai 2013 prévoit que chaque canton comptera à partir de 2015 deux « conseillers départementaux », le nouveau nom des conseillers généraux, un homme et une femme. Afin de ne pas accroître le nombre d’élus, le texte projette de fusionner des circonscriptions, ce qui conduit à diviser par deux le nombre de cantons.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum