Les maires veulent être consultés sur la réforme hospitalière

Élus

Les maires s’inquiètent de la réforme hospitalière en cours et demandent à être étroitement associés à la mise en place des groupements hospitaliers de territoire (GHT), dont ils s’estiment tenus à l’écart.

Cet article fait partie du dossier :

Action Sociale Enjeux et conséquences des groupements hospitaliers de territoire (GHT) Voir le dossier

Dans un courrier adressé à Manuel Valls, l’Association des Maires de France (AMF) souligne qu’« un établissement de santé n’est pas une entité indépendante mais bien ancrée dans un territoire et a des impacts forts sur celui-ci en terme d’emploi, de services, de transports… ».

« Conscients que le volet médical ne relève pas directement de leurs compétences, les élus locaux demandent à être étroitement associés à toutes les décisions prises dans le cadre du GHT, ou tout le moins étroitement consultés », écrivent François Baroin (LR) et André Laignel (PS), président et vice-président de l’AMF.

Instaurés par la loi Santé, les GHT ont vocation à améliorer la prise en charge des patients tout en mutualisant les moyens des établissements en fonction des besoins d’un territoire. Chaque hôpital devra intégrer l’un de ces GHT d’ici au 1er juillet.

Dans un communiqué, l’Association des petites villes de France (APVF) rappelait pour sa part lundi 14 mars son attachement « à la préservation de l’offre de soins de proximité et des petites structures hospitalières ». Elle s’inquiète des délais « particulièrement courts » dans lesquels les futurs GHT doivent être mis en œuvre, qui « ne laisseront pas de place suffisante à la concertation ».

Les deux associations dénoncent le projet de décret d’application qui, selon l’AMF, « enferme définitivement les élus dans un rôle purement consultatif et les tient à l’écart de toutes les instances stratégiques ».

Fin février, l’AMF, qui se dit « particulièrement favorable » à la mise en place des GHT, avait déjà demandé au gouvernement « que la réorganisation de l’offre de soins ne se fasse pas au détriment des services de proximité ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2016

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum