Présidence de l’AMF: 61,06% pour Pélissard (UMP) au 1er tour, un second tour nécessaire

Élus

Jacques Pélissard (UMP) a recueilli mercredi 61,06% des voix au premier tour de l’élection à la présidence de la très influente Association des maires de France (AMF) dont il est le président sortant, mais un second tour est nécessaire, le quorum de 25% du nombre d’adhérents n’ayant pas été atteint.

M. Pélissard devance nettement l’ancien ministre socialiste André Laignel (37,61% des voix), secrétaire général sortant de l’association, et Gérard Tardy (1,33%), maire sans étiquette de Lorette (Loire).

Mais, a souligné le sénateur Jean-Claude Frécon (PS), responsable des opérations de vote, outre la majorité absolue, le candidat arrivé en tête doit aussi obtenir un quorum de 25% des 36.195 adhérents de l’AMF. Or, avec 8.542 voix en sa faveur, M. Pélissard n’arrive pas à ce niveau qui est de 9.048. Le deuxième tour, a précisé M. Frécon, devait se dérouler mercredi soir et jeudi matin.

« C’est mon meilleur score jamais obtenu », a déclaré à l’AFP M. Pélissard, en rappelant qu’il avait été élu avec 56,3% des voix face à M. Laignel il y a trois ans. « Cela prouve que le travail au sein de l’AMF paie, et que je suis un président garant de son unité et de sa crédibilité », a-t-il poursuivi. « L’AMF est forte parce qu’elle est unie et toute tentative de la transformer en un instrument de militantisme politicien porterait atteinte à son unité », a-t-il jugé.

Pour sa part, M. Laignel a souligné que c’était le meilleur score jamais réalisé par un candidat de gauche en cas de triangulaire. « Néanmoins, on constate qu’il y a eu un afflux tout-à-fait étonnant à la fois du nombre de votants et de procurations au dernier moment », a-t-il accusé.

« Le mode de scrutin en cours, qui permet à un maire de porter 50 procurations (…), explique à l’évidence ce résultat qui ne reflète en aucun cas ce que pensent les maires », a jugé M. Laignel. « Nous arrivons au bout d’un système et sans une réforme profonde tant des actions de l’AMF que de sa représentation, il est peu probable qu’elle reste unie », a-t-il mis en garde.

L’AMF, qui organise actuellement le congrès des maires à Paris, doit aussi renouveler son bureau composé statutairement de 36 membres, 18 de droite et 18 de gauche.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum