Menu actualité

Thématiques

Un concours pour distinguer l’arrêté municipal le plus insolite

Publié le 23 juin 2022 à 9h48 - par

L’équipe de « Curiosités Juridiques » organise un grand concours des arrêtés municipaux insolites.

Un concours pour distinguer l'arrêté municipal le plus insolite

En 1954, la commune de Châteauneuf-du-Pape, dans le Vaucluse, a pris un arrêté interdisant aux Ovnis de survoler la ville ou d’y atterrir ! L’objectif n’était pas tant d’effrayer les petits hommes verts que de promouvoir le rouge. À travers cet arrêté insolite, le but recherché était de faire connaître le vin produit dans cette petite commune. Ce fut une réussite : le vin Châteauneuf-du-Pape est maintenant mondialement connu et aucun OVNI n’a jamais survolé la commune ! Une belle opération de marketing… à peu de frais.

L’édile de Châteauneuf-du-Pape a fait des émules. Depuis de nombreuses années, des maires adoptent des arrêtés municipaux originaux. En 2018, la commune de Challans (Vendée) a décrété l’obligation, pour le soleil, de se présenter tous les dimanches ; depuis 2016, à Bressolles (Ain), les Pokémon ont interdiction de s’installer dans la commune ; depuis Noël dernier, à Tavel (Gard), les habitants sont sommés de dégager leur jardin pour accueillir le traîneau du Père Noël…

Pour promouvoir ces initiatives, l’équipe de « Curiosités Juridiques », en partenariat avec France Bleu, a décidé d’organiser le 1er concours à destination des Maires de France pour désigner l’arrêté municipal insolite de l’année. Les organisateurs souhaitent ainsi « aider les communes françaises dans leur volonté de valoriser leur patrimoine à l’échelle nationale ou de mettre en perspective une problématique rencontrée au niveau local ». Présidé par l’ancien Premier ministre Édouard Philippe, le jury désignera la commune gagnante le 16 septembre 2022.

Pour participer à ce 1er concours, il suffit aux communes de prendre un arrêté « drôle, poétique ou absurde » après le 17 mai 2022 et d’en envoyer la copie conforme, avant le 15 septembre 2022, à l’adresse suivante : [email protected].