Pouvoir aménager ses horaires de travail en fonction des contraintes parentales

Enfance et famille

Plus d’un tiers des salariés voudraient pouvoir aménager leurs horaires de travail en fonction de leurs contraintes parentales, et une majorité considèrent que leur employeur pourrait les soutenir davantage, selon un baromètre sur la conciliation entre vies professionnelle et personnelle/familiale, publié mardi 10 juin.

Alors que 89 % des personnes interrogées considèrent que l’équilibre des temps de vie est un sujet de préoccupation « important », plus des deux tiers (69 %) considèrent que leur employeur « ne fait pas beaucoup de choses » pour les aider dans ce domaine, selon ce baromètre réalisé pour l’Observatoire de la parentalité en entreprise (OPE) et l’Union nationale des associations familiales (Unaf).

Un total de 72 % disent « manquer de temps » au quotidien, la proportion étant plus importante chez les parents d’enfants en bas âge (85 %) et les aidants familiaux, qui accompagnent au quotidien un proche dépendant (78 %).

87 % des salariés estiment que les aider à équilibrer leurs temps de vie pourrait avoir un impact important sur la performance économique de l’entreprise. Un quart estiment que leur entreprise valorise le temps de présence, plutôt que l’efficacité dans la réalisation du travail.

Les salariés plébiscitent les « mutuelles avantageuses pour les familles » (43 %). Les mesures les plus demandées tournent aussi autour de l’organisation du travail : possibilité d’aménager les horaires de travail en fonction des contraintes parentales (36 %), horaires et charge de travail raisonnables pour les collaborateurs (33 %), règles simples du type « éviter les réunions tôt le matin ou  tard le soir » (27 %).

Les parents d’enfants en bas âge souhaitent également des solutions de garde (32 %), ceux qui ont des enfants en primaire voudraient des congés parentaux sans impact sur l’évolution professionnelle (18 %). Les familles monoparentales souhaitent des congés familiaux rémunérés (33 %).

Les aidants familiaux souhaitent des mesures prenant en compte leur situation (entretien spécifique avec leur responsable par exemple).

Sondage réalisé en ligne du 11 au 18 avril par l’institut Viavoice, auprès d’un échantillon représentatif de 1 003 salariés (méthode des quotas).

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2014
 

Donnez-nous votre avis !
Vous souhaitez réagir à cet article et apporter votre point de vue ? Faire partager votre expérience ? N’hésitez pas à nous faire part de vos remarques en utilisant l’espace qui vous est réservé ci-dessous.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum