L'Assemblée rejette un texte visant à maintenir en fonction le préfet Lambert (commission)

Fonction publique

L’Assemblée a rejeté mercredi en commission un projet de loi visant avant tout, ont dénoncé la gauche mais aussi une partie de l’UMP, à maintenir en fonction le préfet de Seine Saint-Denis, Christian Lambert, proche de Nicolas Sarkozy, a-t-on appris de source parlementaire.

Le texte, déjà voté la semaine dernière au Sénat, a été rejeté en commission des Lois par 19 voix contre 19 (l’égalité de voix entraînant toujours un rejet). La gauche a dénoncé un projet de loi « ad hominem » tandis que, fait rare, plusieurs élus UMP, dont les anciens ministres Dominique Bussereau et Patrick Devedjian, ont eux aussi voté contre ce « texte de circonstance ».

Le projet de loi sur « le maintien en fonctions au-delà de la limite d’âge de fonctionnaires nommés dans des emplois à la décision du gouvernement » sera toutefois débattu le 26 mai en séance publique au Palais Bourbon.

Le préfet de Seine-Saint-Denis Christian Lambert fêtera le 5 juin son 65e anniversaire, limite d’âge prévue pour les fonctionnaires nommés à des « emplois supérieurs » par le gouvernement.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques