Les fonctionnaires "honnêtes" et "compétents" pour une majorité de Français

Fonction publique

Contrairement à ce qu’ils croient eux-mêmes, les fonctionnaires n’ont pas une mauvaise image auprès des Français qui les jugent majoritairement « honnêtes », « compétents » et « au service du public », selon un sondage TNS Sofres pour le syndicat FSU, publié mardi.

Selon cette enquête, les fonctionnaires sont « honnêtes » pour 75% des personnes interrogées, « compétents » (69%), « au service du public » (67%) et « ont le sens du service » (64%). Ils sont également perçus comme « à l’écoute » (63%), « accessibles » (59%) et « disponibles » (54%).  « En ces temps difficiles, c’est un jugement qui redonne de la fierté et du baume au coeur », estime Bernadette Groison, secrétaire générale de la FSU, premier syndicat de la fonction publique d’Etat. Le sondage va à l’encontre de ce que pensent les fonctionnaires eux-mêmes, une précédente enquête, réalisée en décembre par l’Ifop, montrant que 76% d’entre eux sont persuadés que les Français ne les aiment pas. Selon le sondage TNS Sofres, plus d’un Français sur deux (51%) juge que l’Etat est un employeur qui « traite mal » ses salariés, seuls 39% estimant le contraire et 10% étant sans opinion. 66% des personnes interrogées estiment en outre que l’Etat ne leur donne pas les moyens suffisants pour bien remplir leurs missions. En ce qui concerne la règle de non remplacement d’un fonctionnaire sur deux partant à la retraite, dont le principe a récemment été réaffirmé par le gouvernement, les Français s’y montrent hostiles, 71% estimant qu’il s’agit d’une « mauvaise chose ». Le sondage a été réalisé lors d’entretiens à domicile les 13 et 14 avril auprès de 1.000 personnes, selon la méthode des quotas. La FSU a également créé un site internet « fiers-du-service-public.fr » et réalisé un livret avec des témoignages choisis parmi les 1.000 premières contributions sur le site. Ce livret, édité pour l’heure à 5.000 exemplaires, est préfacé par Stéphane Hessel, auteur du best-seller « Indignez-vous! », qui affirme qu’il « va dans le sens de l’insurrection pacifique » qu’il appelait de ses voeux dans son ouvrage. « Le service public, c’est la richesse que l’on met en commun; l’attaquer, c’est déclarer la guerre à la possibilité de vivre ensemble », affirme par exemple l’un des témoignages.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • La mise en œuvre d'un intéressement collectif comme rémunération dans fonction publique est-elle vraiment possible ? Rémunération

    La mise en œuvre d’un intéressement collectif comme rémunération dans la fonction publique est-elle vraiment possible ?

    03/04/18
    « On va essayer de travailler à une nouvelle rémunération des agents publics fondée sur le mérite ». Telle est l’une des déclarations faites par Gérald Darmanin, ministre de l’Action et des Comptes Publics sur les antennes de BFMTV - RMC le 19 février dernier. Si elle est dans l'air du temps, la question d'une rémunération « au mérite » des agents publics n’est pas nouvelle. Par le passé déjà, plusieurs gouvernements ont relancé cette idée d'introduire davantage de « mérite » dans la rémunération des fonctionnaires.
  • Tous les articles juridiques