Encourager l’apprentissage dans les TPE

Insertion

Le gouvernement veut inciter les très petites entreprises (TPE) à recourir davantage à l’apprentissage.

Un décret du 29 juin (JO du 30 juin 2015) instaure une aide en faveur des très petites entreprises (TPE) embauchant des jeunes apprentis. Objectif : faciliter et rendre plus incitatif le recours à l’apprentissage pour les très petites entreprises. De fait, cette « aide TPE jeune apprenti » permet aux entreprises de moins de 11 salariés, qui recrutent des apprentis mineurs durant leur première année de contrat, de bénéficier d’une aide de 1 100 euros par trimestre, financée par l’État. Tous les contrats d’apprentissage conclus depuis le 1er juin 2015 peuvent en bénéficier. Cette nouvelle aide est cumulable avec les autres déjà existantes. À savoir : prime apprentissage d’un montant minimum de 1 000 euros dans les entreprises de moins de 11 salariés, aide au recrutement d’un apprenti supplémentaire d’un montant minimum de 1 000 euros dans les entreprises de moins de 250 salariés, crédits d’impôts et CICE.

Les démarches des employeurs pour accéder à cette aide sont également simplifiées et totalement dématérialisées. Ainsi, une fois le contrat d’apprentissage enregistré par la chambre consulaire, l’employeur pourra se connecter au portail de l’alternance (www.alternance.emploi.gouv.fr) et valider la demande d’aide pré-remplie.

« Alors que les entreprises de moins de 11 salariés recourent majoritairement à l’apprentissage pour transmettre leur savoir faire aux jeunes, ces aides sont un signal fort pour inciter les employeurs à poursuivre leurs engagements dans cette voie de formation, qui facilite à l’accès à l’emploi », explique le ministre du Travail, de l’Emploi, de la Formation professionnelle et du Dialogue social, François Rebsamen.

Pour en savoir plus : www.apprentissage.gouv.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum