Grand Paris : il faut « préserver les espaces agricoles », selon Maurice Leroy

Intercommunalité

La préservation d’espaces agricoles autour des grandes agglomérations et singulièrement du « Grand Paris » est une nécessité, a affirmé Maurice Leroy, ministre de la Ville en charge du Grand Paris, en visite au Salon de l’agriculture le 27 février 2012.

« C’est l’une de nos priorités (…) pour le Grand Paris : faire en sorte que coexistent des espaces urbains d’habitation, des lieux de travail et des zones agricoles actives », a rappelé M. Leroy dans un communiqué.

Le Grand Paris prévoit une densification du tissu urbain déjà existant afin de « limiter l’étalement urbain » et « vise à la protection des terres agricoles de la région parisienne, comme la Plaine de France ou encore le Plateau de Saclay qui figurent parmi les plus riches d’Europe », a assuré le ministre.

Selon lui, « la préservation de ces espaces agricoles est pleinement intégrée aux Contrats de développement territorial (CDT, outil de développent économique adossé au projet de métro automatique), en articulation avec le Schéma directeur de la région Île-de-France (SDRIF) ».

« Ce qui est vrai pour le Grand Paris doit aussi l’être pour toutes les grandes agglomérations du territoire national », a estimé M. Leroy qui compte « lutter efficacement contre la surconsommation des terres agricoles ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2012

 

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum