Métropole Aix-Marseille-Provence : l’Insee présente un territoire avec de fortes disparités sociales

Intercommunalité

L’Insee a présenté mercredi 9 octobre « un portrait » de la future métropole Aix-Marseille-Provence qui devra absorber dès janvier 2016 les six intercommunalités existantes, un « territoire fragmenté » présentant de fortes disparités sociales, selon l’organisme.

« Pour fabriquer ces projets pour la métropole, il faut des fondations qui se trouvent dans l’observation et la connaissance », a ainsi déclaré Laurent Théry, le préfet délégué pour la métropole, dont la création a été actée par le Parlement en août dans le cadre de la loi sur la décentralisation. Selon lui, « ce portrait de territoire » élaboré par l’Insee va permettre à la mission de préfiguration pour la métropole qu’il dirige de connaître avec précision « le cadre démographique et socio-économique ».

L’Insee précise ainsi que la future entité, qui représente un territoire de 3 149 km2 et compte aujourd’hui 1,83 millions d’habitants (2010), atteindra les deux millions d’habitants à l’horizon 2040. Les statisticiens notent que « la croissance démographique s’essouffle » avec un solde migratoire négatif et un accroissement de la population uniquement dû au nombre des naissances. La population vieillit et en 2040 le nombre des plus de 60 ans devrait augmenter de 40 %.

« L’emploi constitue un enjeu majeur pour la métropole », souligne l’étude relevant un taux d’emploi de 59 % (nombre d’emplois rapporté à la population des 15-64 ans), estimant qu’il y a un déficit de 62 000 emplois par rapport à des zones métropolitaines comparables (Lille, Strasbourg, Toulouse, Bordeaux). « Il semble que la métropole se soit moins bien intégrée dans l’économie de la connaissance et des réseaux depuis ces 20 dernières années », affirme encore l’Insee précisant que, d’une façon générale, il y a une proportion de cadres plus faible sur la métropole méditerranéenne comparativement à d’autres.

L’étude évoque également les fortes « difficultés sociales » avec le problème majeur du chômage des jeunes et la présence « de poches de pauvreté dans certains quartiers », faisant contraste avec la richesse de communes résidentielles notamment dans l’intercommunalité du Pays d’Aix. L’organisme parle ainsi d' »une fragmentation du territoire » et indique que la « solidarité » et « la mixité sociale » seront « des enjeux cruciaux pour cette nouvelle métropole dans les prochaines années ».

Enfin, concernant la problématique des transports, l’Insee remarque que « la périurbanisation a favorisé le recours au tout automobile ». « Les 735 500 emplois de la métropole sont surtout concentrés sur les cinq pôles principaux, Marseille, Aix-en-Provence, Aubagne, Vitrolles, Marignane » générant « de nombreux déplacements domicile-travail ». Ce sont par exemple pas moins de 13 000 véhicules, précise l’institut, qui empruntent quotidiennement l’axe le plus fréquenté entre Marseille et Aix-en-Provence.

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum