Rouen et Louviers s’associent au sein d’un pôle métropolitain

Intercommunalité

Les agglomérations de Rouen (Seine-Maritime) et Louviers (Eure) envisagent de s’associer au sein d’un  pôle métropolitain, ont annoncé vendredi leurs présidents respectifs, Laurent Fabius (PS) et Franck Martin (PRG).

« Les deux agglomérations partagent autour de la Seine un même bassin de vie, d’emploi et de développement », écrivent dans un communiqué ces deux élus, qui précisent que la création du pôle permettrait une coopération dans les domaines du tourisme, des transports et du développement économique.

La Communauté d’agglomération de Rouen, Elbeuf, Austreberthe (CREA) compte 494 000 habitants et la Communauté d’agglomération Seine-Eure (CASE), créée autour de Louviers, 61 000.

Permise par la loi de 2010 portant réforme des collectivités territoriales, la création de pôles métropolitains vise  encourager les coopérations entre les agglomérations. Un tel pôle ne constitue pas une fusion entre agglomérations, ni un échelon administratif supplémentaire et n’induit pas une nouvelle fiscalité, assurent Laurent Fabius et Franck Martin.

Le premier pôle métropolitain annoncé en France associe depuis septembre, sous le nom de Sillon Lorrain, les agglomérations de Metz, Nancy, Thionville et Épinal. Une vingtaine d’autres sont en cours de constitution, notamment entre Strasbourg et Mulhouse, Alès et Nîmes, Lyon, Bourgoin-Jallieu, Vienne et Saint-Étienne.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum