Contractuels : un CDD transformé de plein droit en CDI

Management

Un agent recruté en contrat à durée déterminée (CDD) sur un emploi permanent et qui remplit les conditions de l’article 15-II de la loi du 26 juillet 2005, doit voir son contrat se transformer de plein droit en contrat à durée indéterminée (CDI).

Un agent féminin avait été recruté le 12 juin 1998 par le président du conseil général des Pyrénées-Atlantiques pour un contrat d’un an en qualité d’agent non-titulaire, pour exercer des fonctions de secrétaire affectée à un groupe d’élus. Par les décisions des 31 juillet et 30 novembre 2008, le président dudit conseil général a refusé de transformer le contrat à durée déterminée en contrat à durée indéterminée, et refusé de renouveler son CDD, le 30 octobre 2008. L’agent a alors porté l’affaire devant le juge administratif. Le tribunal administratif de Pau a annulé les décisions litigieuses.

Saisie à son tour, la cour administrative d’appel de Bordeaux a d’abord confirmé que la plaignante devait « être regardée comme ayant été recrutée sur un emploi permanent du département » pour lequel il n’existe pas de cadre d’emplois. Qu’elle remplissait, dès lors, la quatrième condition posée par l’article 15-II de la loi du 26 juillet 2005 tenant à l’occupation d’un emploi permanent de la collectivité relevant du quatrième alinéa de l’article 3 de la loi du 26 janvier 1984. Mais aussi, au vu des pièces du dossier, les trois premières conditions exigées par le même article 15-II de la loi du 26 juillet 2005.

Son contrat à durée déterminée s’est ainsi trouvé transformé de plein droit en contrat à durée indéterminée, dès la date de publication de la loi, le 27 juillet 2005. Dans ces conditions, les décisions des 31 juillet et 30 novembre 2008 de refus d’attribution d’un contrat à durée indéterminée à l’agent « se trouvent entachées d’une erreur de droit », a asséné le juge administratif d’appel.

Source internet

L'analyse des spécialistes

  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Le régime des CCAS : qu'en est-il de l'extension des possibilités de délégation dans les CCAS ? Administration

    Le régime des CCAS : qu’en est-il de l’extension des possibilités de délégation dans les CCAS ?

    29/08/18
    Le centre communal d'action sociale, créé dans toute commune de 1 500 habitants ou plus, a pour mission d'animer une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées, et de participer à l'instruction des demandes d'aide sociale.
  • Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • Tous les articles juridiques