Un entretien professionnel expérimental pour les fonctionnaires territoriaux

Management

Un décret prévoit l’application aux fonctionnaires territoriaux de l’entretien professionnel annuel, à titre expérimental et sous condition de la prise d’une délibération par la collectivité. Le texte prévoit que l’entretien est conduit par le supérieur hiérarchique direct du fonctionnaire.

Le texte prévoit que le fonctionnaire bénéficie chaque année d’un entretien professionnel qui donne lieu à un compte rendu. Il est organisé par une délibération de l’organe délibérant compétent de la collectivité territoriale ou de l’établissement public local qui vise les fonctionnaires territoriaux soit dans leur totalité, soit par cadre d’emplois ou emplois.

Le déroulement de l’entretien

L’entretien professionnel est conduit par le supérieur hiérarchique direct du fonctionnaire et porte principalement sur sept aspects énoncés par le décret du 29 juin 2010, publié au Journal officiel du 30 juin. Le premier aspect tient en l’évocation des résultats professionnels obtenus par le fonctionnaire eu égard aux objectifs qui lui ont été assignés et aux conditions d’organisation et de fonctionnement du service dont il relève. Le deuxième est relatif à la détermination des objectifs assignés au fonctionnaire pour l’année à venir et les perspectives d’amélioration de ses résultats professionnels, compte tenu, le cas échéant, des évolutions prévisibles en matière d’organisation et de fonctionnement du service.

Il est ensuite traitée la manière de servir du fonctionnaire ; les acquis de son expérience professionnelle ; le cas échéant, ses capacités d’encadrement. Ensuite, l’entretien aborde les besoins de formation du fonctionnaire eu égard, notamment, aux missions qui lui sont imparties, aux compétences qu’il doit acquérir et aux formations dont il a bénéficié. Et enfin le septième point traite des perspectives d’évolution professionnelle du fonctionnaire en termes de carrière et de mobilité.

Appréciation de la valeur professionnelle

Le décret prévoit aussi que les critères à partir desquels la valeur professionnelle du fonctionnaire est appréciée, au terme de cet entretien, sont fonction de la nature des tâches qui lui sont confiées et du niveau de responsabilité assumé. Ces critères, fixés après avis du comité technique paritaire, portent notamment sur l’efficacité dans l’emploi et la réalisation des objectifs, les compétences professionnelles et techniques, les qualités relationnelles et la capacité d’encadrement ou, le cas échéant, à exercer des fonctions d’un niveau supérieur.

Le texte prévoit par ailleurs le contenu compte rendu de l’entretien, les modalités d’organisation de l’entretien professionnel, la question de la demande de révision du compte rendu de l’entretien professionnel par le fonctionnaire et l’établissement du tableau d’avancement…

Le décret du 29 juin précise enfin que le bilan annuel de cette expérimentation est communiqué, par chaque collectivité concernée, au comité technique paritaire concerné. Les collectivités territoriales et les établissements publics locaux qui s’inscrivent à l’expérimentation transmettent au Conseil supérieur de la fonction publique territoriale le bilan.

Franck Vercuse

Texte de référence : Décret n° 2010-716 du 29 juin 2010 portant application de l’article 76-1 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 modifiée portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, Journal officiel du 30 juin 2010

L'analyse des spécialistes

  • rgpd-marches-acheteurs-publics Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire Fonction publique

    La médiation en droit de la fonction publique : un préalable obligatoire

    25/06/18
    « La médiation accompagne un immense mouvement de l’humanité moderne : avoir le droit d’être différent, mais vivre ensemble cette différence sans souffrir ni faire souffrir, sans être détruit, ni détruire, sans vainqueur ni vaincu », cette citation de Stephen Bensimon (Panorama des médiations du monde L’Harmattan, 2010) doit aujourd’hui faire sa place en droit public.
  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Tous les articles juridiques