Fonction publique : les femmes gagnent du terrain dans l'encadrement supérieur

Parité

Depuis l’arrivée au pouvoir de François Hollande en mai, les femmes ont représenté « près de 30 % des nominations » dans les emplois supérieurs de l’État, a dit mercredi 23 janvier la ministre de la Fonction publique Marylise Lebranchu, tout en relevant « de fortes inégalités » d’un ministère à l’autre.

Depuis le 1er janvier, la loi impose que les nominations dans l’encadrement dirigeant des trois fonctions publiques (État, territoriale et hospitalière) soient pourvues par au moins 20 % de femmes. Ce taux sera porté à 30 % à partir de 2015 et 40 % à partir de 2018.

Dans une communication en Conseil des ministres, Mme Lebranchu a salué des résultats « encourageants ». « Depuis mai 2012, les femmes ont représenté près du tiers (25) des 77 agents nouvellement nommés sur des emplois de sous-directeur, chef de service, directeur de projet et expert de haut niveau des administrations centrales, soit une hausse de près de 17 % par rapport aux quatre premiers mois de l’année 2012 ».

« S’agissant des emplois de cadres dirigeants, la proportion a atteint 28 % des 96 premières nominations intervenues sur la même période, soit 27 femmes », a-t-elle souligné. Mme Lebranchu a affirmé que le gouvernement avait « anticipé » l’objectif de la loi et l’ambition « d’atteindre l’objectif de 40 % dès 2017 ».

Pour autant, la ministre a constaté « de fortes inégalités » d’un ministère à l’autre et estimé qu' »un effort significatif reste à réaliser ». Les femmes sont sous-représentées dans les hautes sphères de la fonction publique alors qu’elles constituent 60 % de l’ensemble des 5,3 millions d’agents. Environ 5 000 emplois sont concernés par la mise en place des quotas.
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

L'analyse des spécialistes

  • Quelles sont les règles régissant les modalités d'affichage publicitaire sur les monuments historiques ? Urbanisme

    Quelles sont les règles régissant les modalités d’affichage publicitaire sur les monuments historiques ?

    05/09/18
    Les Journées du patrimoine, les 15 et 16 septembre prochains seront l'occasion de découvrir des monuments historiques méconnus ou habituellement fermés au public. Certains d'entre eux, en cours de restauration, ne seront pas ouverts au public, dissimulés derrière des échafaudages, voire de grandes bâches publicitaires qui ne font pas toujours l'unanimité. Il faut savoir que l'affichage publicitaire sur un monument historique est très encadré juridiquement ce qui n'empêche pas un recours accru à son utilisation révélant parfois certains abus.
  • Le régime des CCAS : qu'en est-il de l'extension des possibilités de délégation dans les CCAS ? Administration

    Le régime des CCAS : qu’en est-il de l’extension des possibilités de délégation dans les CCAS ?

    29/08/18
    Le centre communal d'action sociale, créé dans toute commune de 1 500 habitants ou plus, a pour mission d'animer une action générale de prévention et de développement social dans la commune, en liaison étroite avec les institutions publiques et privées, et de participer à l'instruction des demandes d'aide sociale.
  • Acheteur public

    Le nouveau RGPD et ses incidences sur les marchés et plus précisément sur les acheteurs publics

    09/07/18
    Le règlement général sur la protection des données (RGPD - n° 2016/679), ou « RGPD », est entré en application le 25 mai 2018 dans l'ensemble de l'Union européenne.
  • Tous les articles juridiques