L'accès des femmes aux postes de direction générale dans les collectivités locales

Parité

Lors de la présentation du rapport de l’Association des administrateurs territoriaux de France (AATF) consacré à l’accès des femmes aux postes de direction générale dans les grandes collectivités françaises, une matinée de débats sera organisée le 8 mars avec l’Association des maires de France (AMF) sur le thème : « L’accès des femmes aux postes de direction générale dans les grandes collectivités locales ».

« Les femmes sont considérablement sous-représentées dans les directions générales avec une succession de plafonds de verre cumulatifs » selon deux études menées dans le cadre du rapport de l’AATF. L’Association des administrateurs territoriaux de France fait une série de propositions concrètes pour améliorer l’accès des femmes aux postes de direction générale dans les collectivités locales, pour mesurer les inégalités, les rendre visibles et surtout les corriger.

Deux tables rondes seront organisées lors de cette rencontre qui se tiendra dans l’auditorium de l’AMF. La première sur « Les politiques de genres dans les emplois de direction en collectivités locales et dans les grandes organisations publiques et privées » et la seconde sur « Comment progresser dans l’accès des femmes aux emplois de direction des collectivités locales ? Premières réactions aux propositions du rapport de l’AATF ».

Pour en savoir plus : le programme du colloque

L'analyse des spécialistes

  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4 Loi Vie locale Intercommunalité

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #4

    30/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ? Urbanisme

    Le retour aux 90km/h sur les routes départementales : quels enjeux pour les élus ?

    15/07/19
    Le projet de loi Orientation des mobilités, actuellement soumis à la Commission mixte paritaire, a ouvert la possibilité pour les présidents de conseils départementaux, les maires et les présidents d’établissement de coopération intercommunale (EPCI) d’augmenter à 90 km/h la limite de circulation sur les routes du réseau secondaire. Cela correspond à une volonté gouvernementale de les responsabiliser.
  • Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3 Loi Blanquer Éducation

    Les 10’ juridiques avec Landot & associés #3

    11/07/19
    WEKA et le cabinet Landot et associés vous donnent rendez-vous tous les 15 jours pour analyser l’essentiel de l’actualité juridique du monde territorial : l’expertise en 10 minutes au plus proche de vos besoins.
  • Tous les articles juridiques