Entre 1,8 et 2,6 millions de personnes âgées dépendantes en 2060

Personnes âgées

Le nombre de personnes âgées dépendantes bénéficiant de l’allocation personnalisée d’autonomie (APA) devrait atteindre en 2060 entre 1,82 million et 2,65 millions, selon les différents scénarios retenus par la Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (Drees) dans une étude publiée lundi 23 septembre.

La Drees a travaillé sur trois scénarios, « optimiste, « intermédiaire » et « pessimiste ». Dans le premier cas, le nombre de personnes âgées dépendantes bénéficiaires de l’APA s’élèverait à 1,82 million d’individus en 2060, dans le second à 2,26 millions et dans le troisième à 2,65 millions.

En 2010, on comptait 1,12 million de personnes âgées dépendantes, et début 2012, 1,2 million.

En 2012, 60 % des bénéficiaires de l’APA vivaient à domicile contre 40 % en établissement, et actuellement 80 % des plus de 60 ans et vivant à domicile sont régulièrement aidés par un proche et 50 % par un professionnel, selon l’étude de la Drees.

Pourtant l’étude fait état d’une probable « dégradation du ratio entre le nombre de personnes âgées dépendantes et le nombre d’aidants potentiels » dans les prochaines décennies en raison du vieillissement des baby-boomers et des enfants aidants potentiels, de la hausse de l’activité féminine et du recul de l’âge du départ à la retraite.

« À partir de 2025, la probabilité d’avoir un enfant inactif décroîtrait pour les hommes comme pour les femmes, notamment du fait du recul de l’âge du départ à la retraite conséquence du fort recul de l’âge d’entrée dans la vie active des générations nées dans les années 1960 », note la Drees.

Ces évolutions pourraient entraîner une progression plus forte des entrées en établissement d’hébergement pour personnes âgées dépendantes (Ehpad) à l’horizon 2040. Le taux de croissance moyen du nombre de personnes résidant dans ce type d’établissement serait d’environ 2,2 % par an, contre 1,9 % par an pour les personnes âgées dépendantes vivant à domicile.

L’évolution du nombre de personnes dépendantes sera marquée par l’arrivée aux âges de la dépendance des générations du baby-boom, avec l’augmentation de la part des 65-74 ans jusqu’en 2020, puis de celle des 75-84 ans jusqu’en 2030, jusqu’à un retour à des proportions proches de celles que l’on observe actuellement à l’horizon 2040.
 

Pour en savoir plus : Projection des populations âgées dépendantes. Deux méthodes d’estimation, Drees, n° 43, septembre 2013

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2013

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum