L’Anesm ausculte les pratiques de bientraitance en MAS et en FAM

Personnes handicapées

L’Anesm vient de publier l’analyse nationale 2012 sur le déploiement des pratiques professionnelles concourant à la bientraitance dans les Maisons d’accueil spécialisées (MAS) et les Foyers d’accueil médicalisé (FAM).

L’Agence nationale de l’évaluation et de la qualité des établissements et services sociaux et médico-sociaux (Anesm) a publié, dans le courant du mois de septembre, les résultats de sa première enquête nationale sur la « Bientraitance des personnes accueillies en MAS et en FAM ». Cet état des lieux des pratiques de bientraitance en Maisons d’accueil spécialisées (MAS) et Foyers d’accueil médicalisé (FAM) a été réalisé en partenariat avec la Direction générale de la cohésion sociale (DGCS) et diffusé par les Agences régionales de santé (ARS).

Ce travail s’inscrit dans la continuité des enquêtes « Bientraitance » menées ces dernières années par l’Anesm auprès des Ehpad. En 2012, l’Agence a ainsi invité les MAS et les FAM à s’engager dans « une démarche similaire d’auto-évaluation de leurs pratiques ». Pour l’Anesm, deux objectifs majeurs sous-tendent cette enquête. À savoir :
 

Au final, plus des trois quarts des MAS et des FAM ont participé à l’enquête. Selon l’Anesm, plusieurs « points notables » ressortent de celle-ci. L’Agence observe, notamment, que :

– L’accueil et l’évaluation initiale font l’objet d’une attention importante : presque tous les établissements organisent systématiquement ou fréquemment une visite (94 %), un temps d’observation pour penser l’accueil et le futur projet personnalisé (87 %), ainsi que le recueil des habitudes de vie des usagers (94 %).

– 85 % des établissements formalisent, pour l’ensemble de leurs usagers, des projets élaborés en équipe pluridisciplinaire, qui intègrent toutes les dimensions de l’accompagnement. Cependant, ces projets ne sont pas toujours co-construits avec les usagers, notamment en MAS.

– Malgré les difficultés rencontrées, le fonctionnement des établissements permet, globalement, à la majorité des usagers de réaliser des activités individuelles ou collectives.

– 94 % des MAS et FAM ont créé un conseil de la vie sociale (CVS) au moment de l’enquête. Cette instance prévue par la loi permet l’expression et la prise en compte de la parole des usagers, d’après 72 % des FAM et 57 % des MAS.

– 85 % des usagers bénéficient de la liberté d’aller et venir à l’intérieur de l’établissement et 47 % à l’extérieur de l’établissement. Par ailleurs, les deux tiers des établissements proposent, régulièrement, des initiatives pour ouvrir l’établissement à et sur l’extérieur.

– La continuité des soins est globalement assurée, mais avec plus ou moins de difficultés selon les périodes. Ainsi, le jour ne pose pas de difficulté pour 93 % des établissements ; la nuit ne pose pas de difficulté pour 70 % des établissements.

Le rapport d’enquête et sa synthèse sont à consulter sur le site de l’Agence : www.anesm.sante.gouv.fr

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum