Une voirie accessible à tous

Personnes handicapées

Un guide aide les collectivités et gestionnaires à appliquer les principes d’accessibilité, définis par la loi « Handicap » de 2005, lorsqu’ils réalisent des travaux d’aménagement de la voirie.

Toutes les communes devaient rendre la voirie et les espaces publics accessibles avant le 23 décembre 2009. Cette mise en conformité représente un effort financier important pour les collectivités. C’est pourquoi il ne s’agit pas d’une date butoir : les collectivités doivent adopter une planification pluriannuelle des travaux. Mais, depuis le 1er juillet 2007, les nouveaux aménagements de voirie (réhabilitation, réfection, réaménagement, création) doivent assurer l’accessibilité des espaces.

Les gestionnaires doivent alors respecter trois principes : considérer toutes les familles de handicap (auditif, visuel, moteur, mental, psychique), sur la totalité de la chaîne de déplacement, et appuyer la réflexion sur la concertation. Les ministères de l’Égalité des territoires et du Logement, et de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie ont publié un guide pour les aider à appliquer cette mise en accessibilité.
 

Sensibiliser tous les usagers

La chaîne du déplacement comprend le cadre bâti, la voirie, les aménagements d’espaces publics, les systèmes de transports et l’intermodalité. Il faut donc les traiter de manière cohérente. Le gestionnaire doit associer à sa réflexion sur l’accessibilité les usagers (notamment les associations de personnes handicapées et de consommateurs), les commerçants, les gestionnaires de parcs immobiliers locatifs, les gérants d’établissements recevant du public, d’hôpitaux, de centres médico-sociaux, d’universités…

Les habitants doivent être sensibilisés aux diverses sources de difficultés auxquelles se heurtent les personnes handicapées : stationnement anarchique sur des places réservées ou sur des espaces dédiés aux piétons, déjections canines sur le trottoir qui gênent les personnes en fauteuil roulant ou contraintes de se déplacer avec une canne, dépôt de déchets ou d’encombrants sur le trottoir, étals de commerces ambulants, entretien de la voirie…

Les normes d’accessibilité s’appliquent aux voies publiques ou aux voies privées ouvertes à la circulation publique : trottoirs, aires piétonnes, zones de rencontre, « zones 30 », places publiques, squares… Le guide fournit aux collectivités et gestionnaires de nombreuses spécifications techniques d’aménagement, et explique comment élaborer leur « plan de mise en accessibilité de la voirie et aménagement des espaces publics » (Pave).

Marie Gasnier

Pour en savoir plus : « Concevoir une voirie accessible pour tous« , ministère de l’Égalité des territoires et du Logement, et ministère de l’Écologie, du Développement durable et de l’Énergie

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum