Indemnisation chômage

Protection sociale

Les contrats conclus par les centres de gestion en vue « d’assurer des missions temporaires » sont soumis à la majoration du taux de contributions au régime d’assurance chômage, dans la mesure où ces missions correspondent à un besoin occasionnel ou saisonnier ou à un accroissement temporaire d’activité.

Conformément à l’avenant du 29 mai 2013, modifiant l’article 3 de la Convention du 6 mai 2011 relative à l’indemnisation du chômage, qui a ensuite été repris à l’article 4 de la Convention du 14 mai 2014, le taux des contributions au régime d’assurance chômage est majoré pour les contrats d’une durée inférieure ou égale à trois mois.

L’accord n° 25 du 14 mai 2014, pris pour l’application de l’article 4 de la Convention du 14 mai 2014 et de l’article 52 du règlement général annexé, précise les dispositions applicables aux employeurs publics.

Tous les employeurs publics, y compris les collectivités territoriales, qui ont adhéré au régime d’assurance chômage, sont soumis à la majoration de la part patronale des contributions d’assurance chômage. Les contrats conclus par les services de missions temporaires des centres de gestion, prévus à l’article 25 de la loi n° 84-53 du 26 janvier 1984 portant dispositions statutaires relatives à la fonction publique territoriale, ne sont pas expressément exclus de la majoration.

Par ailleurs, leur assimilation aux contrats de travail temporaire mentionnés aux articles L. 1251-1 et suivants du Code du travail exclus de la majoration n’est pas envisageable dans la mesure où les centres de gestion n’ont pas le statut d’entreprise de travail temporaire. La majoration s’applique aux contrats à durée déterminée conclus « pour faire face à un besoin lié à un accroissement temporaire d’activité ».

 

Texte de référence : Question écrite n° 62951 du 12 août 2014 de M. Éric Straumann à M. le ministre de l’Emploi et du Dialogue social, Réponse publiée au JO du 14 avril 2015

L'analyse des spécialistes

  • Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ? Finances locales

    Quelle expérimentation par les collectivités locales du recours au financement participatif obligataire ?

    20/10/21
    Pendant une période de trois années, les collectivités territoriales pourront recourir à des obligations pour tous leurs projets de financement participatif.
  • Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ? Fonction publique

    Vers une modification du financement de la rupture conventionnelle dans la fonction publique territoriale ?

    12/10/21
    Les collectivités territoriales doivent non seulement supporter à la fois le coût de l'indemnité spécifique de rupture conventionnelle, mais aussi celui de l'indemnisation chômage de l'agent. Or, malgré les difficultés de recourir à la rupture conventionnelle, à ce jour, le Gouvernement n'envisage pas de modifier les modalités de financement de la rupture conventionnelle.
  • Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence Sécurité

    Comment améliorer l’articulation des compétences entre l’État et les collectivités territoriales en cas d’état d’urgence

    05/10/21
    Dans son rapport d'étude annuelle intitulé « les états d'urgence : la démocratie sous contraintes », le Conseil d'État émet deux propositions pour améliorer l'articulation des compétences entre l'État et les collectivités territoriales afin de mettre en œuvre les états d'urgence.
  • Tous les articles juridiques