Fonctionnaires : les syndicats veulent des mesures rapides en faveur du pouvoir d’achat

Rémunération

Les neuf syndicats de la fonction publique, CGT, CFDT, FO, Unsa, FSU, Solidaires, FA-FP, CGC, CFTC, réclament mardi 5 novembre 2019 des « mesures positives », « rapidement », pour améliorer le pouvoir d’achat des agents publics.

Dans un communiqué commun publié à l’issue d’une « réunion de suivi » de leur rendez-vous salarial annuel, ils « rappellent leur exigence d’une revalorisation de la valeur du point d’indice » qui sert au calcul de la rémunération des agents publics.

Exception faite de l’année 2016 où il a été revalorisé de 1,2 % en deux temps (mars et juillet), le point d’indice est gelé depuis 2010. Le gouvernement a annoncé son intention de maintenir ce gel.

Après un « nouveau gel du point d’indice depuis 2017 » et « une hausse de la CSG sans gain de pouvoir d’achat pour les seuls agents publics », les syndicats réclament « rapidement des mesures positives pour leur pouvoir d’achat » et « constatent que le gouvernement ne prend toujours pas en compte l’évolution de l’inflation ni la hausse annuelle des cotisations retraite depuis 10 ans ».

« Les annonces de juillet dernier, même si elles bénéficieront à quelques-unes et quelques-uns, ne répondent pas à la demande générale d’une amélioration réelle des rémunérations de toutes et tous les agents publics », insistent-ils.

Le gouvernement avait annoncé en juillet la reconduction du PPCR, un dispositif de revalorisation de la grille indiciaire mis en place sous le gouvernement précédent dont l’effet est fortement réduit en raison du gel de la valeur du point d’indice ; la reconduction d’une garantie individuelle contre les pertes de pouvoir d’achat décidée en 2008, ainsi que la revalorisation des frais de mission et de repas ; une indemnité compensatrice de la hausse de la CSG qui sera recalculée en 2020 ; un forfait mobilité de 200 euros ouvert aux agents de l’État et qui pourrait s’ouvrir à ceux des fonctions publiques hospitalière et territoriale, ainsi qu’une revalorisation des plafonds indemnitaires pour les assistants sociaux et les conseillers techniques.

« Mais ces mesures, déplore la CFDT, ne constituent pas une politique salariale et ne bénéficieront pas à bon nombre d’agents ». Elles « minimisent les pertes mais ne rehaussent en rien le pouvoir d’achat », ajoute auprès de l’AFP sa porte-parole, Mylène Jacquot.

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». ©Agence France-Presse 2019

REJOIGNEZ LE RÉSEAU DE L’EMPLOI PUBLIC

Accélérez votre carrière et favorisez votre mobilité avec weka.jobs !
En un clic retrouvez les offres d’emploi qui vous correspondent proposées par les établissements publics de votre région et, grâce à un réseau de + de 120 000 professionnels, rentrez directement en contact avec vos futurs collègues.

Découvrir le réseau

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum