Fonctionnaires : pas de dégel des salaires à l’ordre du jour

Rémunération

La ministre de la Fonction publique, Marylise Lebranchu, a fait savoir mercredi 27 mai qu’un dégel du point d’indice, qui sert au calcul des salaires des agents n’était pas à l’ordre du jour, au lendemain d’un courrier adressé par cinq syndicats au président François Hollande.

« La croissance est de retour, oui, le retour sur recettes, on ne l’a pas encore et les fonctionnaires comprennent d’une manière globale qu’avec 44 milliards et quelque de remboursement de la dette, on ne peut pas tout faire tout de suite », a déclaré la ministre sur RTL.

Alors qu’on lui demandait si un dégel du point d’indice était à l’ordre du jour, elle a répondu « non ». « Nous en discuterons bien évidemment jusqu’à la fin du mandat. Chacun va regarder les recettes de l’État », a-t-elle ajouté.

« C’est vrai que le point d’indice est bloqué depuis 2010. Cela veut dire que les salaires ne bougent pas » en dehors de la progression des agents dans leur carrière, a reconnu Mme Lebranchu, pour qui « les fonctionnaires ont raison de s’exprimer ».

La ministre a toutefois rappelé que le gouvernement avait accordé un coup de pouce aux agents de catégorie C, les plus mal payés. Elle a aussi souligné qu’une négociation était en cours pour améliorer les carrières et rémunérations des agents, qui doit en principe se conclure mi-juin.

La veille, cinq syndicats de fonctionnaires (CGT, FSU, FO, Solidaires et FA-FP) avaient adressé un courrier au président François Hollande pour dénoncer des conditions d’exercice « extrêmement dégradées » et qui « deviennent préoccupantes » pour les 5,4 millions d’agents. Ils avaient de nouveau plaidé pour un dégel du point « au moment où la préparation du projet de loi de finances 2016 bat son plein ».

 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2015

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum