Des primes de performance pour les fonctionnaires d'État à partir de 2013

Rémunération

Les quelque 2,4 millions d’agents de la Fonction publique d’État pourront percevoir une prime d’intéressement collectif à partir de début 2013 si le service dans lequel ils travaillent est jugé performant, à la suite de la parution jeudi d’un décret dans le Journal officiel.

Le texte indique que cette prime concernera « les agents d’un même service dès lors que les objectifs qui lui ont été fixés ont été atteints » sur un an à compter du 1er janvier 2012. Il précise toutefois qu’un agent pourra être exclu « en cas d’insuffisance caractérisée dans la manière de servir ». La performance d’un service, qui sera définie précisément par les différents ministères et administrations concernés, sera déterminée en fonction de critères comme la qualité de service, la maîtrise des coûts, l’amélioration des conditions de travail ou encore le développement durable.

Les montants seront également décidés par chaque ministère ou administration. Selon Les Échos, qui citent des sources proches du dossier, les sommes devraient s’échelonner entre 150 et 500 euros pour les agents concernés, des données non confirmées officiellement. Le ministre de la Fonction publique François Sauvadet a salué jeudi « une étape importante qui marque l’aboutissement d’un chantier ouvert depuis maintenant près de trois ans ».

S’exprimant devant l’Institut régional d’administration de Metz, il a précisé que pour la Fonction publique hospitalière, « la loi a ouvert la possibilité (…) de mettre en place l’intéressement collectif et cette disposition sera complétée par décret », et que « pour la Fonction publique territoriale, aux termes de la même loi, l’assemblée de chaque collectivité pourra décider d’instituer une prime d’intéressement ».

Les syndicats de fonctionnaires n’ont cessé de dénoncer cette prime, y voyant un alignement sur le privé, où de telles mesures existent depuis 1959, et où en 2009, les dispositifs d’épargne salariale, dont l’intéressement, ont représenté un complément de rémunération moyen de 2 104 euros pour environ 7 millions de salariés.
 

Texte de référence : Décret n° 2011-1038 du 29 août 2011 instituant une prime d’intéressement à la performance collective des services dans les administrations de l’État
 

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2011

L'analyse des spécialistes

  • Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets Partenariat public-privé

    Rapport de la Cour des comptes européenne sur les PPP : un constat qui ne doit pas décourager l’initiative publique des grands projets

    31/05/18
    Les Cours des comptes européenne et française partagent un constat similaire et émettent des alertes de bon sens. Mais ces alertes doivent s’appliquer selon notre point de vue à tous types de projets du secteur public, et pas qu’aux PPP. Quant à ces derniers, ils pourraient continuer à procurer des effets vertueux au secteur public, à condition d’y avoir recours pour des bonnes raisons et d’une manière adéquate.
  • Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ? Commande publique

    Appel à projets, commande publique ou subvention, comment les distinguer ?

    10/04/18
    La distinction entre les subventions et la commande publique est plus claire qu'auparavant en raison des définitions données par les textes. Toutefois, des incertitudes subsistent, qui sont en particulier liées au développement de procédures intermédiaires sous la forme notamment d'appels à projets.
  • Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l'impact du RGPD Administration

    Collectivités publiques et protection des données à caractère personnel : l’impact du RGPD

    04/04/18
    La réglementation relative à la protection des données personnelles va vivre une petite révolution le 25 mai 2018. À compter de cette date, le règlement général sur la protection des données, dit RGPD (UE 2016/679 du 27 avril 2016), entrera en vigueur dans tous les pays de l'Union européenne. Ombeline Soulier Dugénie et Emmanuelle Behr, Avocates Associées du Cabinet Redlink, reviennent sur les grandes lignes directrices de ce nouveau cadre normatif.
  • Tous les articles juridiques