Ce qui a changé au 1er novembre 2019

Sanitaire et social

Création d’une nouvelle complémentaire santé, indemnisation du chômage après une démission, revalorisation de l’AAH et des retraites complémentaires. Le point sur les changements intervenus le 1er novembre 2019.

Traditionnellement, chaque année au 1er novembre, le secteur sanitaire et social connaît des modifications ou des ajustements. Rappel des principales mesures entrées en vigueur ce jour de la Toussaint 2019.

Revalorisation de l’AAH

L’allocation aux adultes handicapés (AAH) est portée de 860 à 900 euros par mois. Cette aide financière aux personnes en situation de handicap s’élevait à 810 euros par mois en 2017. Après une première revalorisation de 50 euros en 2018, l’AAH a donc, à nouveau, été augmentée, de 40 euros, au 1er novembre 2019.

Revalorisation des pensions de retraite complémentaire du privé

Les anciens salariés du secteur privé voient leur pension de retraite complémentaire AGIRC-ARRCO revalorisée de 1 %. En somme, la valeur de service du point de retraite a été définie à 1,2714 euro et celle d’achat du point à 17,3982 euros.

Création d’une complémentaire santé unique

La couverture maladie universelle complémentaire (CMU-C) et l’aide à la complémentaire santé (ACS) ont fusionné pour donner naissance, au 1er novembre 2019, à la Complémentaire santé solidaire (CSS). Cette aide unique et plus simple permettra aux bénéficiaires de ne pas payer :

  • Les dépenses de santé chez le médecin, dentiste, kinésithérapeute, infirmier, pharmacien ou à l’hôpital ;
  • La plupart des lunettes et des prothèses dentaires et auditives ;
  • Les dépassements chez les médecins.

« 200 000 personnes supplémentaires profiteront de cette complémentaire qui, selon leurs ressources, ne leur coûtera rien ou alors moins de 1 euro par jour et par personne », assure le gouvernement.

L’assurance chômage étendue aux indépendants et aux démissionnaires

En application de la loi du 5 septembre 2018 pour la liberté de choisir son avenir professionnel, à compter du 1er novembre 2019, en cas de démission, les salariés ayant au moins 5 ans d’ancienneté dans leur entreprise peuvent bénéficier de l’assurance chômage pour réaliser un projet professionnel. Les travailleurs indépendants peuvent également toucher, sous certaines conditions, une indemnisation de 800 euros par mois pendant 6 mois, sans cotisation supplémentaire.

Retrouvez sur service-public.fr les autres changements concernant l’assurance chômage.

Instauration d’un menu végétarien dans les cantines

De la maternelle au lycée, tous les restaurants scolaires doivent désormais proposer au moins un menu végétarien par semaine. Ce menu peut comporter des œufs ou des produits laitiers, mais il est obligatoirement sans viande, ni poisson, crustacés et fruits de mer. Conformément à la loi du 30 octobre 2018 pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et alimentaire et une alimentation saine, durable et accessible à tous (dite loi Egalim), cette expérimentation va durer 2 ans.

Début de la trêve hivernale

Du 1er novembre 2019 au 31 mars 2020, aucune expulsion locative ne peut avoir lieu durant cette période baptisée trêve hivernale.

Mois sans tabac

Chaque année au 1er novembre est lancé le #MoisSansTabac. Ce grand défi collectif pendant 30 jours vise à inciter le maximum de fumeurs à arrêter de fumer.

Posté le par

Recommander cet article

Réagissez à cet article sur le forum