Menu actualité

Thématiques

Gouvernement et départements débloquent 1,3 milliard pour les travailleurs sociaux

Publié le 21 février 2022 à 14h30 - par

Le gouvernement et les conseils départementaux ont annoncé vendredi 18 février 2022 un effort de 1,3 milliard d’euros pour augmenter les rémunérations de quelque 170 000 travailleurs sociaux, un geste salué par les représentants de ce secteur au service de la protection de l’enfance ou de l’aide aux personnes vulnérables.

Gouvernement et départements débloquent 1,3 milliard pour les travailleurs sociaux

Ce coup de pouce était « nécessaire, et même urgent », car le faible niveau actuel des salaires rend le recrutement très difficile dans ce secteur pourtant « essentiel à la cohésion de notre société », a souligné le Premier ministre Jean Castex, en clôture d’une « conférence des métiers du l’accompagnement social et médico-social » à Paris.

Les éducateurs spécialisés, accompagnateurs ou autres assistants sociaux débutent leur carrière à 1 300 euros net par mois, et doivent « prendre en charge la précarité » de publics fragiles, « alors qu’eux-mêmes se sentent parfois précaires », a observé M. Castex.

Concrètement, les salariés concernés – qui accompagnent par exemple les personnes handicapées, les sans-abri, les femmes victimes de violence ou les majeurs placés sous tutelle – bénéficieront à partir d’avril d’une hausse de salaire de 183 euros net par mois.

Ce bonus, aligné sur celui déjà octroyé en 2020 aux soignants lors du « Ségur de la Santé », puis élargi à d’autres professionnels en 2021, coûtera 540 millions d’euros cette année, puis 720 millions en année pleine, pour environ 140 000 salariés du secteur privé non-lucratif. Il faut y ajouter 110 millions par an pour quelque 30 000 personnes sous statut de la fonction publique.

L’enveloppe sera prise en charge aux deux tiers par l’État et à un tiers par les conseils départementaux, en charge de nombreuses prérogatives dans le champ du social.

En plus de cette revalorisation mensuelle, les pouvoirs publics débloqueront 500 millions d’euros par an pour financer une hausse globale des salaires, dans le cadre d’une nouvelle convention collective unique pour toute la branche, que les partenaires sociaux sont invités à négocier à l’horizon 2024.

Ces annonces ont été accueillies favorablement par les représentants du secteur : un « pas important » et « une juste reconnaissance » pour les professionnels concernés, a ainsi salué l’Uniopss, l’une des principales fédérations d’employeurs associatifs. « Une bonne nouvelle », selon le Collectif Handicaps, qui fédère 51 associations.

L’association APF France Handicap s’est toutefois inquiétée du « risque que certains professionnels aient encore été oubliés », notamment des employés administratifs.

« Ces 183 euros, c’est une avancée bien sûr », a commenté auprès de l’AFP Christophe Climaco, de la CGT « action sociale ». Mais « les annonces sont encore un peu floues sur le périmètre des salariés concernés », a-t-il relevé. « S’il reste encore des oubliés, nous sommes prêts à nous mobiliser à nouveau ».

Copyright © AFP : « Tous droits de reproduction et de représentation réservés ». © Agence France-Presse 2022