Covid-19 : la campagne de vaccination est lancée

Santé

Deux premiers établissements pour personnes âgées ont donné le coup d’envoi des vaccinations contre la Covid-19 ce dimanche 27 décembre 2020.

Dans la foulée de l’autorisation de mise sur le marché donnée par l’Agence européenne des médicaments (AEM) au vaccin Pfizer, et des avis favorables de la Commission européenne et de la Haute autorité de santé (HAS), la France a lancé, ce dimanche 27 décembre 2020, sa campagne de vaccination contre la Covid-19, de manière coordonnée avec les pays membres de l’Union européenne. Les premières doses du vaccin développé par l’américain Pfizer et l’allemand BioNTech ont été acheminées samedi 26 décembre en région parisienne. Quelque 19 500 doses contenues dans 3 900 flacons, selon l’Assistance Publique-Hôpitaux de Paris (AP-HP), ont été transportées à bord d’un camion réfrigéré, qui a fait le voyage depuis l’usine de Pfizer à Puurs, dans le nord-est de la Belgique.

Le coup d’envoi des vaccinations contre la Covid-19 a été donné dans deux établissements pour personnes âgées, comme prévu par la stratégie vaccinale élaborée par le gouvernement. En Île-de-France, les premières vaccinations ont eu lieu dès dimanche matin, au sein de l’unité de soins de longue durée (USLD) de l’hôpital René-Muret – AP-HP de Sevran (Seine-Saint-Denis). En Bourgogne-Franche-Comté, l’Ehpad Champmaillot du CHU Dijon-Bourgogne lui a emboîté le pas dimanche après-midi. Au total, 45 personnes devaient être vaccinées au cours de cette première journée de la campagne vaccinale.

La campagne nationale de vaccination débute ce lundi 28 décembre, à l’instar de plusieurs autres pays européens. « Ce sera un début progressif », a expliqué le ministre des Solidarités et de la Santé, Olivier Véran, sur les ondes d’Europe 1. De fait, « 23 établissements » des régions parisienne, lyonnaise, lilloise et du secteur de Tours devraient commencer à vacciner dès cette semaine, a révélé le cabinet du ministre.

Les quelque 7 000 Ehpad répartis sur l’ensemble du territoire, leurs résidents et leurs soignants susceptibles de développer des formes graves du Covid constituent la priorité du gouvernement en cette fin d’année et pour le début 2021. La vaccination doit s’intensifier pour atteindre une centaine d’établissements pour personnes âgées dans les deux premières semaines de janvier, puis devenir « massive » à partir de mi-janvier. D’ici fin février, elle devrait concerner un million de vaccinés parmi les personnes âgées de plus de 75 ans et les professionnels de santé de plus de 65 ans et/ou ayant des risques de développer des formes graves de la maladie. Suivront tous les plus de 65 ans jusqu’au printemps, puis le reste de la population âgée de 16 ans et plus. Le gouvernement s’est fixé l’objectif de « 15 millions de vaccinations à l’horizon de cet été », ont précisé les services du Premier ministre.

Posté le par

Recommander cet article