Les dépenses des services départementaux d’incendie et de secours toujours à la hausse

Sécurité

L’Observatoire des finances et de la gestion publique locales (OFGL) publie une cartographie interactive de la situation financière des SDIS. Une situation marquée par une hausse des dépenses : frais de personnel, investissement, équipement…

Dépenses, recettes, encours de dette… L’Observatoire des finances et de la gestion publique locales (OFGL) a compilé les indicateurs clefs financiers des services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) entre 2012 et 2019, pour en faire une présentation simplifiée synthétique. Les quatre vingt dix-sept services départementaux d’incendie et de secours (SDIS) ont réalisé près de quatre millions deux cent soixante-quatre mille interventions en 2018, pour un coût de fonctionnement de quatre millions deux cent quatre vingt dix-huit euros.

Les frais de personnel constituent la très grande majorité de ces dépenses de fonctionnement, soit 82 % en moyenne sur la France entière (chiffres 2019). Hors charges sociales, la rémunération des personnels titulaires (sapeurs-pompiers professionnels, personnels administratifs et techniques fonctionnaires) compte pour 76 % des rémunérations totales, tandis que celle des personnels vacataires représente 22 %. Ces derniers sont essentiellement les sapeurs-pompiers volontaires. Les autres rémunérations concernent les personnels non titulaires, les apprentis et les emplois aidés.

En dehors des dépenses de personnel, les achats et charges externes représentent 16 % des dépenses de fonctionnement, les charges financières 0,9 % et 0,8 % concernent les dépenses d’intervention : subventions de fonctionnement aux associations et autres organismes de droit public ou privé.

En 2019, la quasi-totalité (96 %) des recettes de fonctionnement des SDIS sont constituées de participations et de dotations dont plus de la moitié proviennent des départements, 27 % des groupements à fiscalité propre et 17 % des communes. Toutefois, cette clef de répartition varie fortement en fonction des SDIS. En 2019, les SDIS de Guyane et de Martinique sont majoritairement financés par leur collectivité territoriale unique et les SDIS de Corse-du-Sud et de Haute-Corse par la collectivité territoriale de Corse.

Les dépenses d’investissement hors remboursements de dette des SDIS (706,5 millions d’euros) sont constituées en très grande majorité par des dépenses d’équipement (693,7 millions d’euros) ainsi réparties : construction (centre d’incendie et de secours, bâtiments administratifs), véhicules, matériel d’incendie et de secours et autres dépenses d’équipement (matériel informatique, mobilier, réseaux de transmission…).

Sur la période 2012-2019, le montant cumulé moyen des dépenses d’investissement hors remboursements de dette rapporté à la population cumulée, sur la période et pour la France entière, est de 11 euros par habitant. Un graphique présente la ventilation de cette somme pour chaque département.

En 2019, l’encours de dette des SDIS s’élevait à 21 euros par habitant en moyenne. Dans un SDIS sur quatre, il représentait plus de 41 euros par habitant tandis que, à l’inverse, un SDIS sur quatre avait un encours de dette inférieur à 14 euros par habitant (dont six affichaient une dette nulle).

Le site permet d’isoler les données financières par département ou par région.

Marie Gasnier

Source : Les services départementaux d’incendie et de secours (SDIS), OFGL, n° 12 septembre 2020

Précision méthodologique

Un SDIS est un établissement public administratif, dont l’organisation est partagée entre l’État et les collectivités territoriales, qui gère les sapeurs-pompiers à l’échelle d’un département. L’analyse de l’Observatoire des finances et de la gestion publique locales ne comprend donc pas Paris et sa petite couronne (Hauts-de-Seine, Seine-Saint-Denis et Val-de-Marne) qui sont couverts par la brigade de sapeurs-pompiers de Paris, ni Marseille, couverte par le bataillon de marins-pompiers de Marseille (le reste du département des Bouches-du-Rhône est couvert par les sapeurs-pompiers du SDIS 13).

Posté le par

Recommander cet article